C'est mon boulot, France info

Informatique : pénurie de candidats, mais du chômage quand même

On manque d'informaticiens, les entreprises se plaignent d'avoir du mal à recruter... et pourtant le chômage augmente chez les spécialistes du numérique. Paradoxal, mais explicable.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Philippe DuportRadio France

Mis à jour le
publié le

(Grève des médecins à Lyon contre la loi de santé de Marisol Touraine. Le 5 janvier 2015 © Maxppp)

 

Des entrepreneurs qui se plaignent de ne pas pouvoir embaucher, c'est rageant. Surtout avec 3,5 millions de chômeurs. Ces employeurs qui ne trouvent pas de main d'oeuvre, c'est dans l'informatique qu'on les trouve. Le pôle de compétitivité Cap Digital, qui regroupe 900 entreprises, vient tout juste de publier un baromètre : pour certains postes, dit-il, il y a pénurie de candidats.

Et pourtant, dans l'informatique et la téléphonie, le chômage ne cesse de croître. Le Syntec numérique, le syndicat des employeurs, notait en fin d'année dernière que le chômage avait progressé d'un point dans la profession en 2014, pour se situer à 8%.

Tout le monde dans le secteur s'accorde à dire qu'il y a bien une pénurie dans certaines spécialités. Celles qui concernent la cybersécurité, le cloud, l'analyse des mégadonnées - les big datas - les réseaux sociaux et la mobilité. Pour ces compétences, on ne forme en effet pas assez de spécialistes.

Mais pour le reste du secteur, le constat est plus nuancé. Le Munci, l'association professionnelle des informaticiens, dénonce les fausses offres d'emploi qui prolifèrent sur le net. Des sociétés de services annoncent des postes qui ne correspondent à rien. Elles se constituent ainsi un vivier de candidats et redorent leur image à bon compte. Sans compter que toutes cherchent le même profil : un bac+5 avec deux ans d'expérience, qui a fait la bonne école. S'il y a pénurie, elle peut en effet sévir dans cette catégorie un peu trop restreinte.

(Grève des médecins à Lyon contre la loi de santé de Marisol Touraine. Le 5 janvier 2015 © Maxppp)