C'est mon boulot, France info

C'est mon boulot. Quand il faut changer de métier pour retrouver du travail

Il est souvent nécessaire de changer de métier si l'on veut retrouver du travail. C'est le cas pour près d'un tiers des demandeurs d'emploi.

logo
franceinfoPhilippe DuportRadio France

Mis à jour le
publié le

Deux personnes consultent des annonces dans une agence Pôle emploi à Gravelines dans le Nord, le 30 mars 2016.
Deux personnes consultent des annonces dans une agence Pôle emploi à Gravelines dans le Nord, le 30 mars 2016. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Faut-il changer de métier pour retrouver du travail ? La réponse est souvent oui, d'après une étude menée par Pôle emploi. Plus d'un tiers des chercheurs d'emploi doit repartir à zéro pour sortir du chômage.

D'anciennes secrétaires ou employées administratives d'entreprise, des femmes qui travaillaient à l'accueil par exemple ou à la comptabilité doivent changer de métier pour retrouver du travail. Qui se réorientent vers un boulot de vendeuse, de caissière, d'employée de maison ou d'aide à domicile. C'est le cas typique de nombreux chômeurs pour qui la seule façon de retrouver un emploi est de changer de métier. Un cas très fréquent : il concerne 37 % des chômeurs, selon une très intéressante étude que Pôle emploi vient tout juste de livrer. Et dans les trois-quarts des cas, il ne s'agit pas seulement d'un changement de poste ou de fonction, mais d'un vrai passage d'un secteur à un autre, d'une véritable reconversion.

Un changement de métier rarement par choix

Il s'agit plutôt de l'urgence de retravailler et de ne pas pouvoir retrouver dans son ancien métier. Mais ça peut être aussi parce que les conditions de travail sont trop dures ou bien parce que l'ancien travail n'est pas assez bien payé.

Il y a des secteurs "exportateurs" de main d'oeuvre et d'autres "importateurs". La gestion, l'administration des entreprises est le domaine qui voit partir le plus de monde. Les métiers de secrétaire, de secrétaire de direction, d'employé de la comptabilité et d'agent administratif d'entreprise sont fortement exportateurs de main d'oeuvre. Pourquoi ? À cause du développement des outils informatiques. Un mouvement qui concerne surtout les femmes. Pour les hommes, les métiers du BTP, ceux de la mécanique et du travail des métaux sont dans le même cas. Pourquoi ? Parce qu'ils sont pénibles et que les chômeurs qui les quittent cherchent des métiers où le degré d'usure sera moindre.

Ils se retrouveront alors vers les métiers du transport, de la logistique, du tourisme et du commerce. À noter encore que ce changement s'accompagne souvent d'un déclassement. Pôle emploi souligne, par exemple, que nombre de cadres de magasin doivent accepter des postes de vendeur en habillement et accessoires.

En bref

Le travail envahit le temps libre. Selon PageGroup, les trois quarts des Français équipés d'appareils mobiles professionnels travaillent pendant leur temps libre. Un sur deux le font pendant leurs vacances. 62% des salariés disposent d'au moins un outil numérique fourni par leur entreprise.

Deux personnes consultent des annonces dans une agence Pôle emploi à Gravelines dans le Nord, le 30 mars 2016.
Deux personnes consultent des annonces dans une agence Pôle emploi à Gravelines dans le Nord, le 30 mars 2016. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)