C'est mon boulot, France info

C'est mon boulot. Comment bien réussir ses adieux en entreprise

David Pujadas a fait ses adieux aux téléspectateurs jeudi. Réussir sa sortie quand on est évicé n'a rien d'évident. Autant avoir une sortie digne.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoPhilippe DuportRadio France

Mis à jour le
publié le

Des coupes de champagne lors d\'un pot de départ.
Des coupes de champagne lors d'un pot de départ. (CULTURA RM EXCLUSIVE/REDHEADPICTURES / CULTURA EXCLUSIVE)

David Pujadas a fait ses adieux au journal de 20 heures de France 2, jeudi 8 juin. Réussir sa sortie quand on est, comme lui, poussé vers la porte n'a rien d'évident. Mais il y a au moins des choses à ne surtout pas faire.

Les bourdes qui vous feraient définitivement rater votre sortie, laisser une mauvaise image, un mauvais souvenir. Tous les coaches, spécialistes de la reconversion professionnelle, disent que la première erreur à ne pas commettre, c'est de partir sans faire de pot de départ. "Les départs trop discrets peuvent ressembler à des départs par la petite porte. Voire générer du ressentiment chez ceux qui auraient bien voulu avoir l'occasion de marquer le coup", dit Sylvaine Pascual, d'Ithaque coaching.

Deuxième erreur, n'inviter à son pot que ses alliés, ne pas convier ceux qui sont peut-être à l'origine de son départ ou ceux avec qui vous avez eu des conflits. Les ennemis d'un jour deviendront des ennemis pour la vie. Les inviter, en revanche, vous confère d'un coup une noblesse dont on se souviendra.

Prendre la main sur son départ

Autre erreur à éviter : laisser entièrement la main à la direction et à la rumeur. En clair, il faut absolument contrôler la communication autour de son départ. Faire un mail général et des mails personnels à des interlocuteurs qui comptent pour vous. C'est le conseil de Marc Traverson, du cabinet Acteus.  Après il reste à ne pas se planter dans cette communication et dans le discours que vous allez devoir faire, puisque vous avez décidé d'organiser un pot ! Le truc d'Evelyne Stawicki, fondatrice de Croissance RH : n'utiliser que des mots positifs : reconnaissance, bonheur, nouveau, ensemble, bientôt. Ne pas être dramatique et définitif, ne pas claquer la porte. Et éviter de paraître triste, vous passeriez pour quelqu'un de fragile. Enfin ne pas parler de soi : parler des autres et reconnaître sa dette envers eux, insiste Yves Maire du Poset, auteur de "Réussir votre entretien de recrutement" (Leduc.S Editions).


Dernière chose à ne pas faire : saboter la passation de pouvoir. Quand on est viré, laisser son successeur se débrouiller voire faire de la rétention d'information peut être tentant. Erreur. Il faut au contraire souhaiter le meilleur à son successeur, selon Hervé Bommelaer. Soyez pro et fair play jusqu'au bout, "bon soldat". "Souriez entre les larmes", c'est le conseil de Pierre Blanc-Sahnoun : ça ne peut qu'aiguiser la rancoeur contre la direction qui vous a si injustement écarté...

En bref

Un quart des salariés pourraient passer au télétravail. C'est ce qui ressort d'une étude du think tank Concorde : 6,7 millions de salariés pourraient passer au télétravail, mais à l'inverse 60 % de la population active ne peut pas être concernée par le travail au domicile, en raison de la nature de leurs fonctions. Aujourd'hui, on estime qu'entre 10 et  20 % des salariés pratiquent le télétravail, le plus souvent occasionnellement et sans aménagement particulier de leur contrat.

Des coupes de champagne lors d\'un pot de départ.
Des coupes de champagne lors d'un pot de départ. (CULTURA RM EXCLUSIVE/REDHEADPICTURES / CULTURA EXCLUSIVE)