C'est mon boulot, France info

C'est mon boulot. Ces entreprises qui aident leurs salariés à être de meilleurs parents

C’est la rentrée des classes lundi pour près de 13 millions d'élèves. Des entreprises aident concrètement les parents, mais elles sont très minoritaires.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Philippe DuportfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

(XAVIER LEOTY / AFP)

Seulement 8% des entreprises françaises bichonnent leurs salariés qui sont parents. Le programme de ces entreprises pionnières est détaillé par l'Observatoire de l'équilibre des temps et de la parentalité en entreprise, à l'origine de la Charte de la Parentalité signée par plus de 500 sociétés. La première mesure concerne le jour de la rentrée scolaire. Elle permet aux salariés de décaler leur horaire d'arrivée. Cette facilité est parfois prévue par un accord d'entreprise, rappelé par le patron dans un e-mail général. Mais d'autres avantages rythment parfois la vie des familles, tout au long de l'année. Certaines entreprises font de l'aide aux devoirs en négociant des tarifs préférentiels, soit avec des réseaux d'accompagnement scolaire, soit sur des sites internet payants qui reprennent tous les programmes scolaires.

Au service du "métier" de parent

Certaines entreprises proposent du coaching parental avec des ateliers collectifs. On fait venir des spécialistes des relations parents/enfants pour donner des conseils aux salariés qui ont des difficultés à la maison. Un nouveau créneau apparait d'ailleurs, celui des ados. 

L'entreprise peut aussi financer tout ou partie d'un service d'orientation scolaire privé, là aussi très utile pour les parents d'adolescents. Il peut aussi y avoir des intranets spécialement dédiés aux parents salariés. Ils rassemblent des coordonnées de baby sitters, des modules de e-learning sur les différents congés liés à la venue d'un enfant, des articles sur le "métier de parent" ou encore un forum de salariés-parents pour favoriser les échanges de bonnes ou de mauvaises expériences. 

L'organisation du travail repensée 

Au-delà de ces petits services, c'est toute la philosophie de l'entreprise qu'il faut adapter aux parents. La première des choses, c'est de sensibiliser les managers de proximité pour qu'ils ne programment pas des réunions trop tard ou trop tôt ou pour qu'ils permettent plus largement le télétravail, qui va d'ailleurs devenir plus facile avec la nouvelle loi Travail.

En bref 

La mode n'est pas aux augmentations générales. Ce que confirme l'enquête annuelle de Willis/Towers/Watson qui prévoit une hausse de +2,4% dans les grandes entreprises l'année prochaine. Compte tenu de l'inflation, le pouvoir d'achat serait en hausse de 1,1%.

(XAVIER LEOTY / AFP)