C'est mon boulot, France info

C'est mon boulot. Amener son chien au bureau, "cela aplanit les relations avec les collègues"

300 salariés et 22 chiens qui viennent tous les jours au bureau : l'entreprise Purina vante les bienfaits d'aller travailler avec son chien. Pour le prouver, elle organise jeudi une journée portes ouvertes. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoPhilippe DuportRadio France

Mis à jour le
publié le

(FREDERIC J. BROWN / AFP)

Venir au bureau avec son chien, cela n'a rien de surprenant... aux Etats-Unis. Cela se pratique dans une entreprise sur cinq. A Seattle, Amazon accueille tous les matins une meute de 500 chiens. Mais en France, c'est plus rare. Cela se pratique pourtant à Noisiel, en Seine-et-Marne, chez un fabricant d'aliments pour animaux, Purina, qui organise ce jeudi 14 septembre des portes ouvertes, le "pet day", journée de l'animal de compagnie.

"Faire redescendre la pression"

Quels sont les bénéfices ? Bernard Marteau, propriétaire d'Indy, un berger australien de quatre ans et demi, est intarissable : "Dès qu'il y a une tension, des choses qui ne se passent pas bien, un rendez-vous téléphonique compliqué, le chien le sent tout de suite, il suffit que vous le regardiez, ça fait redescendre tout de suite la pression". Cela fait baisser la pression, et cela permet aussi de faire des pauses : "Le chien a des besoins naturels, ça nous permet de sortir, c'est vraiment un plus." Sans compter que le chien agit comme un véritable "agent d'ambiance" : "Cela aplanit les relations avec les collègues, ça apporte un lien social, c'est vraiment un bénéfice partagé".

La direction de l'entreprise confirme les bienfaits du chien au bureau. Magali Gavaret, en charge de la communication, explique : "Le chien va faciliter les interactions sociales, il va détendre l'atmosphère. Les personnes timides vont avoir plus tendance à parler avec les autres. Le chien est un vrai lien social."

Aucune interdiction, mais des questions à se poser

Rien dans le code du travail n'interdit de venir travailler avec son chien. L'assurance est à la charge du propriétaire. Mais d'après Purina, avant de se lancer, il faut se poser quelques questions : "Il faut pouvoir savoir combien de chiens pourraient venir dans les bureaux, il faut poser la question à tout le monde et qu'il y ait une proportion significative qui dise oui. Ouvrons la porte de nos bureaux aux chiens !"

(FREDERIC J. BROWN / AFP)