C'est ma santé, France info

C'est ma santé. Le sport a des effets bénéfiques sur notre cerveau

Faire un effort physique régulier est bénéfique pour le cerveau. Le sport est très bon pour la mémoire et pour la bonne humeur. 

00:00-00:00

audio
vidéo
logo
franceinfoBruno RougierRadio France

Mis à jour le
publié le

Les participants au Marathon de Paris passent devant la Maison de la Radio, le 12 avril 2015.
Les participants au Marathon de Paris passent devant la Maison de la Radio, le 12 avril 2015. (CITIZENSIDE/GIUSEPPE AMOS / CITIZENSIDE)

Les bénéfices du sport sur notre cerveau sont nombreux. Dans son numéro de mars, le magazine Cerveau et Psycho y consacre un dossier. Cela peut sembler étonnant, mais mouiller le maillot c'est bon pour notre cerveau.

D'abord ça nous met de bonne humeur.  Cela s'explique au niveau du fonctionnement du cerveau : quand nous faisons du sport l'activité de la partie avant de notre cerveau, du cortex préfontal, diminue. Or c'est là que se nichent tous nos petits tracas qui nous gâchent la vie quotidienne, nos rancœurs, nos colères, qui du coup passent au second plan.  Si notre cortex préfontal se met au ralenti c'est parce que d'autres régions situées plus à l'arrière de notre cerveau se mobilisent pour nous permettre de planifier et d'exécuter les mouvements que nous faisons en pratiquant un sport..

Autre avantage, l'activité physique provoque la sécrétion de dopamine dans notre cerveau, une substance qui nous donne un sentiment de bonheur. Enfin, le sport augmente la sécrétion de tryptophane. Cet acide aminé entre dans la fabrication de la sérotonine, une substance qui améliore notre humeur...

Le sport fait grossir le cerveau 

Si la pratique du sport est régulière, le cerveau prend du volume. Par ailleurs, il a été prouvé que le sport augmente le volume de plusieurs parties du cerveau, en particulier du cortex préfontal. Une zone qui s'amincit habituellement chez les personnes âgées. Par ailleurs, une activité physique soutenue favorise le développement de la substance blanche qui assure les connexions internes du cerveau. Elle favorise aussi la formation de nouvelles synapses qui transmettent le signal nerveux d'un neurone à un autre.

Le sport augmente aussi l'irrigation sanguine du cerveau et favorise la création de nouveaux vaisseaux sanguins. Enfin, des expériences réalisées sur des animaux montrent que le sport favorise la formation de nouvelles cellules nerveuses dans l'hippocampe, une zone du cerveau où se forment les souvenirs.

Le sport augmente l'activité du cerveau

On le voit très bien sur les clichés d'imagerie cérébrale ; les pratiquants réguliers améliorent leur attention, leur mémoire de travail ou à long terme. Ils contrôlent mieux leur impulsivité, ils ont une meilleure capacité de planification que les personnes sédentaires. Enfin, la pratique d'un sport régulier est un excellent antidote contre la dépression. Chez certaines personnes, se mettre au sport serait un traitement plus efficace que les médicaments et sans risques d'effets secondaires. 

Les participants au Marathon de Paris passent devant la Maison de la Radio, le 12 avril 2015.
Les participants au Marathon de Paris passent devant la Maison de la Radio, le 12 avril 2015. (CITIZENSIDE/GIUSEPPE AMOS / CITIZENSIDE)