C'est ma maison, France info

Crédit immobilier : c’est le moment d’emprunter

En février, les taux d’intérêt ont reculé à 2,09 % en moyenne hors assurances selon l’observatoire du Crédit Logement.Patrick Lelong et Charlie Cailloux, juriste au pap.fr nous disent que c’est le bon moment pour emprunter.

--'--
--'--
Radio France

Mis à jour le
publié le

(C'est le moment de renégocier son crédit immobilier © Maxppp)

Oui, c'est le moment de contracter un crédit immobilier.

Les taux d’intérêt sont à un niveau très bas : le taux moyen est aujourd’hui de 2,15 % pour un emprunt sur 20 ans contre 2,70 % en août 2015. En pratique, pour une mensualité de 1.000 euros par mois sur 20 ans, on peut emprunter 195.000 euros aujourd’hui contre 185.000 euros en août. On emprunte donc plus… et pour moins cher ! Cela correspond à un gain de pouvoir d’achat de près de 14%.

Avec le renforcement du prêt à taux zéro depuis le 1er janvier 2016, on peut dire que les conditions d’acquisition sont très favorables.

Il est possible de renégocier son crédit auprès de sa banque ou de le faire acheter par une autre banque. Pour le courtier en crédit Meilleurtaux , sont concernées les personnes qui ont emprunté entre 2008 et 2014, c’est-à-dire pour des crédits à un taux supérieur à 3% et pour lesquels il reste au moins 10 ans de remboursement à effectuer. Le différentiel entre l’ancien et le nouveau taux doit tourner autour de 1%.

Charlie Cailloux, pour le site d’annonces immobilières PAP.fr, précise que si les taux d’intérêts sont bas, il y a d’autres frais que l’on peut négocier pour emprunter moins cher.

Pour vous accorder un prêt immobilier, les banques imposent systématiquement une assurance décès-invalidité.

En cas de décès ou d'invalidité, l’assurance prend en charge tout ou partie du capital restant dû par l’emprunteur. Cette assurance a un coût compris entre 0,20 et 0,50 % du capital emprunté et est proposée par la banque. Pour faire baisser le coût, on peut s’adresser à d'autres assureurs spécialisés dans le crédit immobilier afin de comparer les offres : c’est ce qu’on appelle une délégation d’assurance.

On peut également négocier les frais de dossier qui peuvent représenter un 1% du capital emprunté et les pénalités de remboursement anticipé.

Cette assurance n’est pas obligatoire contrairement à l’assurance décès-invalidité ! Cette assurance prend en charge le remboursement de vos mensualités d'emprunt en cas de période de chômage. Son coût varie de 0,10 à 0,70 % : ce n’est donc pas indolore sur la mensualité mais cela peut s’avérer salvateur en cas de chômage. Attention toutefois à bien vérifier l’étendue de la garantie et les exclusions qui peuvent être nombreuses.   

Pour se protéger des impayés, les banques exigent une garantie.

Vous pouvez opter pour l'hypothèque, le privilège de prêteur de deniers ou la caution d'une société spécialisée. Quelle que soit la garantie, le coût n’est donc pas négligeable, aux alentours de 2% du capital emprunté. Le principal intérêt de la caution réside dans le fait qu’une partie de ce qui est versé au fonds mutuel de garantie au cours du remboursement du crédit vous ait restituée lorsque le prêt est soldé. Avec une hypothèque, le remboursement anticipé du prêt peut s’avérer coûteux en raison des frais de mainlevée (1% du capital emprunté).

En pratique, il n’est pas toujours possible de choisir, la banque pouvant imposer telle ou telle garantie.

Comment obtenir le meilleur taux ? Faut-il faire appel à un courtier ?

Pour obtenir un bon taux d’intérêt, il faut présenter à la banque un profil rassurant. Un emprunteur a toutes les chances d’obtenir un taux très compétitif s’il a un apport personnel, qu’il bénéficie d’une situation professionnelle stable, que ses comptes bancaires ne connaissent pas de découvert. Par ailleurs, sachez que la banque est réticente à ce que votre mensualité représente plus d’un tiers de vos ressources et qu’en revanche, elle est plus encline à vous prêter pour l’acquisition d’un bien qui se revend facilement, avec un bon emplacement par exemple.

Le courtier en crédit peut effectivement vous faciliter la recherche du meilleur crédit parce qu’il connaît les critères des banques et sait rendre votre dossier "présentable".

(©)
(C'est le moment de renégocier son crédit immobilier © Maxppp)