C'est dans ma tête, France info

C'est dans ma tête. Vicente, 5 ans, enlevé par son père

Nous revenons aujourd'hui sur le cas de ce petit garçon de 5 ans, Vicente, que son père avait enlevé il y a un mois et que la police a retrouvé la semaine dernière.

00:00-00:00

audio
vidéo
logo
franceinfoClaude HalmosRadio France

Mis à jour le
publié le

Le site du ministère de la Justice présente le dispositif \"Alerte Enlèvement\", le 28 août 2012.
Le site du ministère de la Justice présente le dispositif "Alerte Enlèvement", le 28 août 2012. (THOMAS COEX / AFP)

Nous revenons aujourd'hui sur le cas de ce petit garçon de 5 ans, Vicente, que son père avait enlevé il y a un mois et que la police a retrouvé la semaine dernière.

Que se passe-t-il dans la tête d’un enfant qui vit un événement comme celui-ci ?

Chaque cas est particulier, bien sûr. Mais, quel que soit l’enfant, ce genre d’événement est toujours pour lui particulièrement destructeur.
Pour le comprendre il faut d’abord prendre en compte le contexte dans lequel un tel événement se passe.

Dans le cas de Vicente, les parents qui sont séparés, se seraient toujours déchirés pour la garde de leur enfant. Ce qui n’est pas rare, on le sait, et toujours très lourd pour un enfant. Mais, dans ce cas encore plus grave, parce que la discorde des parents semble s’être toujours passée sur fond de guerre ouverte entre leurs deux familles. Une telle situation ne peut qu’avoir des conséquences très lourdes sur un enfant.

Des conséquences très lourdes pour l'enfant

L’enfant se trouve plongé dans une guerre dont il est l’enjeu, ce qui est déjà terrible. Et à laquelle, en plus, il ne comprend rien. Parce qu’il entend les uns dire que les autres sont méchants et… vice-versa. Ce qui est pour lui incompréhensible et très douloureux. Parce que lui, aime probablement les deux familles et ne peut plus se permettre d’en aimer une sans avoir l’impression de trahir l’autre.

Et en plus il semble que tout cela se passait dans la violence physique et les agressions. Donc, avant même que son père ne l’enlève, cet enfant de 5 ans était certainement déjà très perturbé.

Et l’enlèvement ?

Un enlèvement est toujours un événement traumatique. Cet enfant était avec sa mère et sa famille maternelle et, son père (qui aurait dû être en prison mais s’était évadé) a tout à coup surgi et l’a fait monter dans une voiture, c’est très violent.

Ensuite on ne sait pas ce qui s’est passé. Mais l’enfant savait forcément que la police les recherchait. Donc il devait avoir peur, peut-être pour lui mais surtout pour son père. Et il pouvait tout imaginer. Un adulte dans une telle situation aurait été mort d’angoisse. Ce qu’a pu vivre cet enfant de 5 ans n’est même pas imaginable.

Vous pensez que le fait qu’il soit rendu à sa mère va l’aider ?

Je ne peux pas répondre à cette question. Parce que je ne sais pas qui est cette mère et j’ignore tout des rapports qu’elle entretient  avec son fils. Donc je ne sais pas si elle est à même de l’aider et de le protéger. Et je ne peux d’ailleurs qu’espérer que la justice fasse procéder à des évaluations qui permettent de le savoir. Parce que cet enlèvement n’est de toute évidence que la partie émergée d’un énorme iceberg.

Mais de toute façon, rendu à sa mère ou pas, un enfant qui a vécu un traumatisme aussi grave doit impérativement être soigné. Il faut travailler avec chacun de ses parents pour comprendre ce qui se passe entre eux et pouvoir le lui expliquer. Et il faut pouvoir travailler avec lui pour comprendre ce qu’il a vécu, évaluer "les dégâts" (si l’on peut dire) et l’aider à se reconstruire.

Ne pas soigner un enfant qui a vécu tout cela, c’est vraiment prendre le risque d’hypothéquer tout son avenir.

Le site du ministère de la Justice présente le dispositif \"Alerte Enlèvement\", le 28 août 2012.
Le site du ministère de la Justice présente le dispositif "Alerte Enlèvement", le 28 août 2012. (THOMAS COEX / AFP)