C'est comment ailleurs ? , France info

C'est comment ailleurs ? Les lois contre les armes à feu en Australie

Alors que la tuerie de Las Vegas pose une fois de plus la question des ventes d’armes aux Etats-Unis, franceinfo s’intéresse aux mesures prises par l’Australie

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoGérald RouxRadio France

Mis à jour le
publié le

Un chef de de la police australienne lors de l\'opération de récupération d\'armes à feu en aout 2017
Un chef de de la police australienne lors de l'opération de récupération d'armes à feu en aout 2017 (PETER PARKS / AFP)

Si les Etats-Unis n’ont pas pris de décision contre le armes malgré les multiples tueries des dernières années, l’Etat australien a récupéré des centaines de milliers d'armes à feu en l’espace de 21 ans. La première fois en 1996 après une tuerie de masse, et en 2017 pour lutter contre le djihadisme et les bandes criminelles.  

1996, Port Arthur  

La tuerie de Port Arthur en Tasmanie en 1996 marque un virage très net en matière de législation sur les armes en Australie. A l’époque, un homme armé ouvre le feu sur des touristes dans cette station balnéaire et tue 35 personnes, soit le pire meurtre de masse que le pays ait connu. L'Australie est abasourdie et seulement 12 jours après le drame, le Premier ministre conservateur John Howard annonce une législation inédite contre les armes à feu.  

La loi anti armes à feu

La principale mesure passe par le rachat massif par l'Etat australien de 600 0000 armes de poing et fusils automatiques, ce qui représentait 20% des armes en circulation. La population de l'Australie était à l'époque de 18 millions de personnes.

Ensuite, la loi interdit les ventes d'armes entre particuliers et impose d’enregistrer les armes au nom du propriétaire. Au moment d'en acheter dans le commerce, le passé judiciaire du client est regardé à la loupe.  

Enfin, il faut avancer une raison valable pour l'acquisition de l'arme. L'autodéfense n'est pas considérée comme une raison valable.  

Baisse de la mortalité par armes à feu  

Conséquences de cette législation, le taux d'homicide en Australie a été divisé par deux et il n'y pas eu de nouvelle tuerie de masse. En 2014, le pays a été victime d'une prise d'otage à Sidney qui a fait trois morts, dont l'assaillant.  

Armes illégales  

Le pays a encore récupéré des armes à feu l'été dernier. 26 000 armes à feu ont été collectées auprès de la population. L'objectif est d'éviter que ces armes puissent tomber entre les mains de réseaux djihadistes ou de bandes criminelles.

Le gouvernement a décrété une amnistie nationale pour les personnes qui possédaient illégalement des armes et qui étaient prêtes à s'en séparer. La mesure a couru jusqu'à la fin septembre 2017.

En Australie, les détenteurs d'armes illégales risquent jusqu'à 14 ans de prison et l’équivalent de 190 0000 euros d'amende.  Selon les autorités australiennes, il y aurait 260 0000 armes illégales en circulation dans le pays.

Un chef de de la police australienne lors de l\'opération de récupération d\'armes à feu en aout 2017
Un chef de de la police australienne lors de l'opération de récupération d'armes à feu en aout 2017 (PETER PARKS / AFP)