C'est comment ailleurs ?, France info

C'est comment ailleurs ? Les braquages en Irak

Alors que 70 kilos d'or ont été volés lors du braquage d'un fourgon près de Lyon, franceinfo s’intéresse à l’Irak qui détient des records de holdups.  

00:00-00:00

audio
vidéo
logo
franceinfoGérald RouxRadio France

Mis à jour le
publié le

Des billets de banque irakiens à l\'effigie de Saddam Hussein en 2003
Des billets de banque irakiens à l'effigie de Saddam Hussein en 2003 (? REUTERS PHOTOGRAPHER / REUTER / X00378)

L’Irak a connu des braquages de banques particulièrement coûteux depuis 2003, date à laquelle le pays a été plongé dans le chaos, déchiré par les luttes entre milices. Les sommes dérobées se comptent en dizaines, voire en centaines de millions de dollars, quand on ne parle pas de milliard.

Le record du monde

Le plus gros braquage de l'Irak est aussi le plus gros braquage et butin de l'histoire. Un milliard de dollars dérobés à la banque centrale d'Irak à Bagdad en mars 2003, à la veille de l’attaque de la coalition internationale menée par les Etats-Unis contre Saddam Hussein.  

Le président irakien ordonne à son fils Qousaï de retirer de force un milliards de dollars en liquide de la banque centrale.  Les employés de l'établissement sont alors contraints de transférer 900 millions de dollars et 100 millions d'euros en billets dans trois camions.

La somme représente à l'époque le quart des réserves en liquide de la banque. Les deux tiers du butin seront retrouvés plus tard dans le palais présidentiel de Saddam Hussein. On n'a jamais eu de nouvelles du dernier tiers.

Banque braquée par ses gardiens

Autre braquage de grande taille, celui de la banque de Bagdad en 2007, pendant l’occupation américaine. Le casse est perpétré par les propres gardes de banque, aidés par des milices qui permettent aux malfaiteurs de s'enfuir. Les hommes s’emparent de 280 millions de dollars, qui n'ont jamais été retrouvés.

Milices braqueuses

Les braquages se sont poursuivis et souvent les autorités irakiennes soupçonnent les insurgés de les avoir commis pour se financer.

En 2009, quatre millions de dollars ont été volés dans une banque de Bagdad. La somme est moins grosse que les précédentes, mais les voleurs ont abattu froidement huit policiers irakiens dans l'enceinte de la banque. En 2005 à Ramadi, à l'ouest de Bagdad, 13 millions de dollars ont été volés. Là-aussi les groupes de combattants sont soupçonnés.

Daech et les 500 millions de Mossoul

Le dernier exemple de maxi-braquage de banque, c'est celui de Daech en 2014 en juin 2014, lors de l'offensive-éclair du groupe Etat Islamique. Daech s'empare de la deuxième ville d'Irak et par la même occasion braque la banque centrale de Mossoul en mettant la main sur 500 millions de dollars, la plupart en lingots d'or. Grâce à ce holdup up, Daech devient le groupe djihadiste le plus riche du monde.

Des billets de banque irakiens à l\'effigie de Saddam Hussein en 2003
Des billets de banque irakiens à l'effigie de Saddam Hussein en 2003 (? REUTERS PHOTOGRAPHER / REUTER / X00378)