C'est comment ailleurs ?, France info

C'est comment ailleurs ? Le tarifs des dentistes en Hongrie

Alors que les dentistes étaient en grève aujourd’hui contre leurs tarifs, franceinfo s’intéresse à la Hongrie, spécialisée dans le dentaire low-cost

logo
franceinfoGérald RouxRadio France

Mis à jour le
publié le

Vue générale du Parlement de Budapest, en Hongrie
Vue générale du Parlement de Budapest, en Hongrie (TIM SOMERSET / MAXPPP)

Ceux qui ont eu la chance de se promener à Budapest ont certainement remarqué ces multiples enseignes de cliniques dentaires qui proposent des soins à des prix défiant toute concurrence. Ce tourisme dentaire attire les Allemands et les Autrichiens depuis une vingtaine d'années, et les Français depuis moins de dix ans.

Prix écrasés

Les tarifs sont deux à trois fois moins élevés qu'en France. Les personnes qui se font soigner en Hongrie accèdent à des prothèses, des greffes qu'elles n'auraient pas pu avoir en France. 

Vol + hôtel + clinique

En général, les patients s'inscrivent sur internet et prennent des vols low-cost pour Budapest (souvent moins de 100 euros) puisque le business du dentaire travaille en collaboration avec les compagnies aériennes.

Les patients sont attendus à l'aéroport, conduits à leur hôtel, puis rapidement dans la clinique où le matériel et les dentistes sont d'un niveau comparable à celui qu'on trouve chez nous.

Petits salaires, petits loyers

Les coûts modiques s’expliquent facilement. Tout est moins cher en Hongrie. Les salaires, puisque le smic local à 350 euros brut par mois est quatre fois moins élevé qu'en France. Les loyers sont moins chers également pour les cabinets et les cliniques. De plus, la cadence d'intervention des dentistes est très élevée.  

Remboursé par la sécu

Et il est possible d'être remboursé par la sécurité sociale car l'assurance maladie reconnait ces soins en Hongrie. Depuis 2004, les assurés peuvent demander le remboursement des soins dentaires dont ils ont bénéficié dans n'importe quel pays de l'Union européenne. Les cliniques ont les formulaires nécessaires à ces remboursements.

Dentistes volants

En plus, les dentistes hongrois sont très offensifs commercialement. Ils viennent chercher les clients jusqu'en France. Dans les grandes villes, ils organisent des journées d'information. Ils viennent avec des traducteurs pour expliquer les avantages de leurs services.

Il existe même des dentistes qui se déplacent à l'étranger pour prodiguer des soins dans de cabinets éphémères, en Suisse notamment, surtout le weekend. Ils profitent là-encore des vols low-cost.  

Rentabiliser le déplacement

Il faut en général deux séjours d’une semaine pour les soins importants comme les implants. Cela fait donc voyages aller-retour à payer. Pour les amortir, il faut au moins trois à quatre  implants ou cinq ou six couronnes.

Vue générale du Parlement de Budapest, en Hongrie
Vue générale du Parlement de Budapest, en Hongrie (TIM SOMERSET / MAXPPP)