BD bande dessinée, France info

BD, bande dessinée. Amiens, la bande dessinée en trois dimensions

Avec l'exposition "Hors-Cases, le 9e art contemporain", la Maison de la culture d'Amiens s'intéresse aux auteurs et aux œuvres qui débordent de la page de bande dessinée.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Jean-Christophe OgierfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

LE PARCOURS HORS-CASES DE LA MCA
LE PARCOURS HORS-CASES DE LA MCA (RUPPERT ET MULOT, PHOTO BULLDOG / GOBLET-PFEIFFER, PHOTO YANN MONEL / BLANQUET, PHOTO YANN MONEL / MATTOTTI, PHOTO YANN MONEL)

De la deuxième à la troisième dimension.

Ils sont neuf à avoir franchi le pas, à avoir osé traverser la page pour donner du volume à leurs créations. Neuf auteurs de bande dessinée qui n’envisagent pas de déserter les récits en images, mais qui considèrent que leur œuvre peut aussi s’accrocher aux cimaises des musées, voire déborder, exploser dans la 3e dimension, celle des sculptures et des installations de l’art contemporain.

Stéphane Blanquet, Ludovic Debeurme, Christelle Enault, Dominique Goblet, Lorenzo Mattotti, Fanny Michaëlis, Jérôme Mulot, Kai Pfeiffer et Florent Ruppert développent leurs univers ascétiques ou baroques dans les volumes recomposés de la Maison de la culture d’Amiens.

Ces artistes exposaient déjà dans les circuits de l'art contemporain. Ici, on réaffirme le lien à la bande dessinée.

Pascal Mériaux, Les Rendez-vous de la bande dessinée d'Amiens

Des regards inquiets

Les figures de plâtre vous regardent. Aux murs, le vert domine. Des maniques en forme de losanges côtoient des plats décorés. Au visiteur de recoller les morceaux épars de sentiments de Goblet et Pfeiffer, de la Belge et de l’Allemand.

Maître des cauchemars, le Français Stéphane Blanquet choisit également la céramique, mais aussi les masques en tissus et la tapisserie pour revisiter les thèmes qui lui sont chers : l’horreur, la mort, le sexe.

Citons encore l’Italien Mattotti qui en impose par sa puissance. Il montre à Amiens ses grandes toiles au noir et blanc si lumineux qu’il vous aspire, vous entraîne au plus profond des forêts, vous emportent sur les ailes des chimères.

Le choc visuel est partout. Inquiétantes ou apaisées, les installations succèdent aux installations. On est très loin de la BD classique, des histoires pour enfants et adolescents. Et, il faut bien le dire, on cherche sans vraiment en trouver un peu de repos dans ces propos en miettes et en volume, dans cette relation à la bande dessinée qui sort du cadre.

L’exposition collective, Hors-Cases, le 9e art contemporain, à la Maison de la culture d’Amiens, jusqu’au 15 octobre.  

 

 

LE PARCOURS HORS-CASES DE LA MCA
LE PARCOURS HORS-CASES DE LA MCA (RUPPERT ET MULOT, PHOTO BULLDOG / GOBLET-PFEIFFER, PHOTO YANN MONEL / BLANQUET, PHOTO YANN MONEL / MATTOTTI, PHOTO YANN MONEL)