A toutes saveurs, France info

La Veggie Pride et les végétariens

Demain samedi 10 mai aura lieu à Paris un défilé un peu particulier : la Veggie Pride. Cela fait 14 ans que végétariens et végétaliens marchent chaque année dans la capitale et manifestent leur fierté de refuser de consommer des animaux.

--'--
--'--
Radio France

Mis à jour le
publié le

(©)

L'occasion de revenir sur le végétarisme, qui semble faire de plus en plus
d'adeptes. Ils seraient aujourd'hui un à deux millions de Français à avoir
choisi ce régime alimentaire. On compte, comme la "Veggie Pride", un
nombre d'événements autour du végétarisme de plus en plus important depuis 30
ans, comme la "Semaine mondiale d'actions pour l'abolition de la
viande", la "Journée internationale sans viande", les
"Journées mondiales végétariennes"... Pourtant, l'attitude des
Français à l'égard du végétarisme est assez paradoxale.

Un chiffre est assez parlant : 95% des gens ne mangeraient pas de
viande s'ils devaient tuer eux-mêmes l'animal et un quart de la population
française serait prêt à devenir végétarien, du moins partiellement. Pourtant,
les Français consomment toujours chaque année près de 90 kg de viande par
personne, et 99,5% de cette viande proviendrait d'élevages industriels. Un
chiffre avancé par Anne Jankéliowitch, ingénieur en environnement et auteur du
livre Végétariens, le vrai du faux , qui aide à démêler le vrai du faux
sur le végétarisme et à dépasser un certain nombre d'idées préconçues.

Elle nous explique la différence entre végétariens, végétaliens et
véganiens : "Être végétarien consiste à exclure de son régime
alimentaire toute chair d'origine animal (viande et poisson). Être végétalien,
c'est exclure tous les produits d'origine animale comme le lait, le beurre, les
yaourts, les fromages... Les véganes excluent de l'assiette tout aliment qui
ait eu un lien avec le monde animal, mais écartent également dans leur mode de
vie tout produit qui a pu nécessiter la mort d'un animal, comme la fourrure,
les oreillers en plume...
". A ne pas oublier les flexivégétariens, qui
privilégient une alimentation végétarienne tout en continuant à manger de la
chair animale, mais en petite quantité.

Dans Végétariens, le vrai du faux , Anne Jankéliowitch livre un
certain nombre d'astuces pour bien s'alimenter tout en étant végétarien/végétalien,
mais aussi pour trouver du plaisir dans une alimentation végétarienne. Pour
les carnivores, cette alimentation végétarienne peut paraître un peu
triste. L'alimentation végétarienne isole-t-elle le plaisir de la
gourmandise ? Réponse de l'auteur : "La cuisine végétarienne
ouvre un champ quasi illimité de possibilités. Ne serait-ce qu'en se penchant
sur les fruits et les légumes, on a déjà une variété immense. Le principe des
protéines d'origine végétale nécessite un plat qui doit comporter des légumineuses
et des céréales, et il y a une telle diversité de céréales qu'on peut créer
énormément de choses. Il y a beaucoup de création culinaire et de nouvelles
saveurs à découvrir quand on mange végétarien
."

Pour ceux qui veulent suivre ou participer à la 14e "Veggie
Pride", elle aura lieu demain samedi 10 mai à partir de 14 heures, au
départ de la place Saint-Eustache, dans le quartier des Halles, à Paris.

Du côté des restaurants, même si bien peu de cartes proposent un menu
végétarien, la tendance évolue très doucement. Signe des temps, les fast-food
proposent même des recettes sans viande. Vous pouvez également choisir un
restaurant végétarien sur internet : il existe pour cela de nombreux
sites, comme restovege.fr, ou sur joyeuxvg.free.fr (en France et dans le
monde).

(©)