A livre ouvert, France info

"Landfall" d'Ellen Urbani et "Mariage en douce" d'Ariane Chemin

Les romans "coups de cœur" de Christel Rafstedt de la librairie "Le Livre dans la Théière" à Rocheservière en Vendée, et de Gérard Collard de "La Griffe Noire" à Saint-Maur pour ce nouveau numéro de "A livre ouvert" aux côtés de Valérie Expert.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

(© Fotolia)

 Landfall d’Ellen Urbani aux éditions Gallmeister

(Landfall d'Ellen Urbani)

Ce matin de septembre 2005, la jeune Rose Aikens, 18 ans, s'apprête à rejoindre La Nouvelle-Orléans. Elle va porter secours aux sinistrés de l'ouragan Katrina. Mais sur la route, sa voiture quitte la chaussée et percute une jeune fille. Cette inconnue, morte dans l'accident, seule et sans le moindre papier d'identité, bientôt l'obsède. D'autant que dans sa poche se trouve la page d'un annuaire indiquant les coordonnées des Aikens. Rose n'a alors d'autre choix que de retracer pas à pas le parcours de la victime, à travers l'ouragan et une ville en ruine.

 

Mariage en douce d'Ariane Chemin aux éditions Les escales

(Ariane Chemin "Mariage en douce" Gary and Seberg)
 

 

16 octobre 1963, Sarrola, un village à flanc de montagnes au-dessus de  la route d’Ajaccio.

Dans la douceur de l’automne, alors que les villageois font les vendanges, un maire célèbre, dans le plus grand secret, les noces de Romain Gary et de Jean Seberg.

Elle a 24 ans. Lui, 49. Il est encore diplomate (avec son beau visage de Méphistophélès du Quai d’Orsay) et un écrivain presque inconnu. Elle vient d’être révélée par Godard dans À bout de souffle . Elle est l’icône des Cahiers du cinéma et de la Nouvelle vague.

Ce sont deux exilés de l'intérieur. Le pays de Jean est celui des plaines de John Wayne, des familles puritaines de l’Amérique blanche. Romain est né à Vilnius en Lituanie, un des creusets de la culture juive. Il a été emporté par la guerre, de l'Angleterre à l'Afrique, avant que sa carrière diplomatique ne l'expédie en Bulgarie, en Bolivie et en Californie. Jean et Romain viennent d’avoir un enfant, mais personne ne le sait.

Pourquoi ont-ils choisi la Corse pour marier la NRF à Hollywood ? Pourquoi cette vallée de la Gravone, sur la route d’Ajaccio à Bastia ? Des noces en forme d'énigme. Aucun paparazzi n’a saisi ce moment dont il ne reste qu’une photo, conservée par Gary et retrouvée par son fils Diego. Pas un journaliste n’a été convié pour couvrir cet événement people.

L’enquête d’Ariane Chemin naît de ce cliché : Jean et Romain trônent au milieu de quatre inconnus sur la place du village où s’élève le monument aux morts. Jean porte un petit manteau blanc évasé – signé Dior sans doute –, jeté sur une robe trapèze, une mythologie des années 1960. Elle a l’air un peu triste. Lui, costume, cravate, a jeté un bras autour de ses épaules. De l’autre, il joue au cabotin et fait le V gaulliste de la victoire.

Des noces tragiques

16 et 17 ans plus tard, les deux amants se donneront la mort. Mais quelques mois après le suicide de Jean Seberg, et avant de mettre à son tour fin à ses jours, Romain Gary est revenu à Sarrola. Un jeune garçon l’a vu errer dans un hôtel du Golfe d’Ajaccio, et se souvient. Un autre l’a "monté" en voiture au village. Pour voir s’il n’avait pas rêvé ?

Pourquoi ce voyage sur les traces d’un bonheur perdu ? Un homme a organisé ce mariage. L’entourage de De Gaulle l’avait choisi pour sa capacité à garder le secret. C’était un orfèvre du renseignement militaire. Il travaillait à Paris dans le renseignement et venait d’une île dont l’un des célèbres adages est : "acqua in bocca" (de l’eau dans la bouche). On le prononce  en dessinant une croix sur ses lèvres. On dit aussi "bocca chjosa ùn ci entre mosca" (dans une bouche fermée une mouche ne peut rentrer). C’est un colonel, un gaulliste de la première heure. Il a 94 ans et aurait dû mourir avec son secret. 

Ariane Chemin l’a retrouvé dans un dancing en Corse. Il dansait le tango. Quand l’orchestre a joué Ultima Stinda , la dernière étreinte ("Ùn tì n'anda ma fammi dinò crede Ch'aghju suniatu è chè sì sempre à me" : Ne t'en vas pas mais fais-moi encore croire Que j'ai rêvé et que tu es toujours à moi) il a accepté de raconter le mariage insensé et clandestin de Jean et Romain.  "Ils en ont brodé des choses avant que j’ouvre ma bouche. Mais puisque tout le monde est mort … "

  Ariane Chemin est grand reporter au Monde. Elle est notamment l’auteur d’Enterrements , La femme fatale, Patrick Buisson, Le mauvais génie . Elle aime les sujets romanesques et décalés.

(© Fotolia)