8h30 politique, France info

"Je suis en phase avec l'essentiel du projet du gouvernement", assure le porte-parole des "Constructifs", Pierre-Yves Bournazel

Le porte-parole des "Constructifs", Pierre-Yves Bournazel, député Les Républicains de Paris, a assuré ce samedi sur franceinfo que bien que n'étant pas dans le groupe de la majorité présidentielle, il était "en phase" avec l'essentiel du projet du gouvernement.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Pierre-Yves Bournazel, député LR de Paris et porte-parole du groupe parlementaire des \"Constructifs\".
Pierre-Yves Bournazel, député LR de Paris et porte-parole du groupe parlementaire des "Constructifs". (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)

Pierre-Yves Bournazel, député LR de Paris et porte-parole du groupe parlementaire des "Constructifs : Républicains, UDI, indépendants", s'est dit samedi 1er juin sur franceinfo "en phase" avec l'essentiel du projet gouvernemental, dans une "opposition constructive", tout en précisant "ne pas être le groupe de la majorité présidentielle".

Tirer les leçons de la recomposition politique

Le député LR se dit aussi "libre" et souhaite marquer sa différence avec un certain nombre de parlementaires du groupe Les Républicains, affirmant "tirer les leçons de la recomposition politique". Pierre-Yves Bournazel estime que la ligne représentée par Éric Ciotti est "profondément identitaire""Je suis prêt à soutenir de manière constructive des projets de réforme, sur le travail, la moralisation de la vie publique, la sécurité ou sur l'école, qui permettront à la France d'aller de l'avant", annonce-t-il.

Le porte-parole des "Constructifs" se dit "prêt à voter la confiance" au gouvernement d'Edouard Philippe. "On est dans une opposition constructive. Le mot d'ordre, dans notre groupe, c'est la liberté. Moi, très clairement, je soutiens le gouvernement sur les grandes réformes qu'il veut mener", annonce-t-il. "Je suis en phase avec l'essentiel du projet du gouvernement", précise le député LR. "Je suis prêt à voter la confiance [le 4 juillet], mais d'autres dans mon groupe, ne la voteront pas." Quant à savoir s'il se considère dans l'opposition, Pierre-Yves Bournazel assure : "Notre groupe n'est pas le groupe de la majorité présidentielle de La République en marche."

Alors que l'exclusion du parti Les Républicains des "Constructifs" sera étudiée lors d'un bureau politique du parti le 11 juillet, Pierre-Yves Bournazel estime qu'il faudra peut-être "tirer des leçons" de la "recomposition politique". "Les Français en ont marre que des parlementaires choisissent d'abord leur parti. Qu'ils soient toujours tout pour, ou tout contre. Ils veulent des hommes et des femmes libres", a-t-il déclaré sur franceinfo. 

Le durcissement à droite ne fonctionne pas

"Je respecte la ligne de M. Ciotti, mais ce n'est pas la mienne. C'est une ligne profondément identitaire, toujours sur les mêmes sujets. Ce n'est pas la ligne politique libérale sociale à laquelle je crois, profondément européenne et humaniste." Le député LR de Paris estime que le durcissement de la ligne politique à droite ne fonctionne pas : "Electoralement, ça ne marche pas, ça fait le jeu du FN et de l'extrémisme politique, moi je veux d'abord défendre mes idées (...) Je veux d'abord me battre pour l'intérêt de la France avant de me battre pour un parti ou une boutique personnelle", a-t-il insisté.

Egalement interrogé sur la promesse du président de l'Assemblée nationale, François de Rugy, de démissionner à mi-mandat, Pierre-Yves Bournazel y est favorable: "Cela permet de faire un bilan d'étape. Au bout de deux ans et demi, si vous avez bien défendu votre fonction, si l'ensemble des députés trouvent que vous avez été un bon président, pourquoi pas le reconduire, mais si les députés estiment qu'il y a mieux à faire pour la fin du quinquennat et porter quelqu'un d'autre à la présidence de l'Assemblée, pourquoi pas une femme."

"Faire un bilan à mi-mandat permet de faire la parité. Pourquoi pas inscrire dans la durée qu'il y aurait deux présidents de l'AN, une fois un homme, une fois une femme, à tour de rôle, sur le quinquennat", propose le député LR.

Bournazel "votera" l'ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules

Pierre-Yves Bournazel s'est par ailleurs dit ce samedi "favorable" à l'ouverture de la procréation médicalement assistée aux femmes seules et aux couples de femmes. "J'ai évolué. J'aime apprendre et comprendre les choses", affirme le député LR, soutien de la majorité présidentielle.

Pierre-Yves Bournazel assure avoir "toujours" été "favorable au mariage [pour les couples homosexuels]. Je disais que l'adoption pouvait diviser la société, mais c'est la loi. Je marie des couples homos et hétéros." En conséquence, le député LR promet de voter en faveur de cet élargissement de la procréation médicalement assistée aux femmes seules et aux couples de femmes. "J'ai toujours été favorable à l'égalité des droits", justifie-t-il ce samedi sur franceinfo.

"Je crois que la division de la société est moins forte aujourd'hui, et donc on peut avancer sur la PMA. (...) je crois que ce désir de la société peut être compris et doit être soutenu", déclare le porte-parole du groupe parlementaire des "Constructifs". "Je ne suis pas du tout convaincu par la GPA", a-t-il, en revanche, affirmé.

Pierre-Yves Bournazel, député LR de Paris et porte-parole du groupe parlementaire des \"Constructifs\".
Pierre-Yves Bournazel, député LR de Paris et porte-parole du groupe parlementaire des "Constructifs". (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)