VIDEO. Attentats du 13-Novembre : les juges "espèrent clôturer le dossier au printemps 2019", annonce François Molins

Invité de franceinfo, le procureur de la République de Paris a fait un point sur l'enquête, toujours en cours, des attentats du 13-Novembre. Près de deux ans après les faits, il décrit un dossier "tentaculaire" qui va se poursuivre pendant de longs mois.

Voir la vidéo
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Le procureur de la République de Paris, François Molins a annoncé, vendredi 10 novembre, sur franceinfo, que les juges d'instruction chargés de l'enquête des attentats du 13-Novembre "espèrent clôturer le dossier au printemps 2019". "Comme les juges d'instruction le disaient aux victimes lors de la dernière réunion, ils espèrent clôturer le dossier au printemps 2019", a-t-il indiqué.

Près de deux ans après les faits, François Molins décrit un dossier "tentaculaire" avec "plus de 220 tomes de procédures, un peu plus de 28 000 procès-verbaux". 

On a vraiment été confrontés dans ce dossier à une cellule terroriste d'une ampleur inédite, avec des investigations qui ont révélé de très fortes connections entre les différents attentats du 13 novembre, mais aussi en France et en Belgique.

François Molins

à franceinfo

François Molins ne veut pas se prononcer sur une éventuelle date d'action en justice. L'instruction va encore se poursuivre pendant de longs mois, "avec une volonté affichée de permettre d'avoir un procès dans les délais les plus efficaces et les plus convenables."

Salah Abdeslam est le seul survivant des attentats du 13-Novembre. Il a toujours gardé le silence. Il doit être jugé en Belgique, du 18 au 21 décembre. Il va être transféré de Fleury-Mérogis à Bruxelles. "Il y a des négociations qui sont en cours entre les Français et les Belges, a indiqué François Molins. Il y sera puisqu'il doit y aller, il doit comparaître dans le cadre d'un procès qui ne revêt pas, du côté français, un intérêt majeur. Ce qui peut être intéressant, c'est le procès sur la fusillade de Forest le 13 mars 2016. Cela pourra permettre de mettre en lumière son implication dans le terrorisme."

Le groupe terroriste Daesh perd du terrain en Syrie et en Irak. François Molins a dit espéré "qu'au travers des découvertes que l'on fera et surtout des témoignages de jihadistes arrêtés", on en apprenne plus sur les attentats du 13-Novembre. "Soit le rôle de certains que l'on cherche aujourd'hui, soit l'organisation de cette association terroriste et toutes les activités criminelles qui ont été les siennes."

François Molins, procureur de la République de Paris.
François Molins, procureur de la République de Paris. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)