8h30 Aphatie, France info

Pour Eric Woerth, le déjeuner Fillon-Sarkozy a "symbolisé l'unité de la droite et du centre"

Le député LR de l'Oise, invité de franceinfo jeudi, a justifié par l'unité nécessaire, le déjeuner la veille entre Nicolas Sarkozy et François Fillon, estimant qu'il n'avait "rien à voir" avec les annonces du candidat à la présidentielle sur la sécurité. 

00:00-00:00

audio
vidéo
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Eric Woerth, député-maire LR de Chantilly, invité de franceinfo, jeudi 16 février.
Eric Woerth, député-maire LR de Chantilly, invité de franceinfo, jeudi 16 février. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)

Eric Woerth, député-maire Les Républicains (LR) de Chantilly (Oise), était l'invité de franceinfo jeudi 16 février. Interrogé sur le projet de François Fillon d’abaisser la majorité pénale à 16 ansannoncé mercredi soir lors d’un meeting à Compiègne, Eric Woerth a estimé que "François Fillon avait le droit d’évoluer". "Et il évoluera sur d’autres sujets, le débat à l’élection présidentielle est fait pour cela", a a-t-il ajouté. 

François Fillon a repris une proposition de Nicolas Sarkozy lors de la primaire de la droite. Selon Eric Woerth, elle vise à "renforcer la sécurité des Français" et elle "n'a rien à voir avec le déjeuner" de mercredi entre François Fillon et Nicolas Sarkozy. "Le discours était rédigé bien avant. Il a fait l’objet de discussions, auxquelles j’ai participé en partie. On peut toujours dire qu’il y a des coïncidences mais cela n’a rien à voir." 

Le député de l'Oise a justifié la rencontre entre Nicolas Sarkozy et François Fiillon par le nécessaire rassemblement : "L’unité de la famille politique de la droite et du centre est très importante, il faut qu’elle soit symbolisée. La rencontre est aussi le symbole de cette unité."

Eric Woerth, membre du comité stratégique de François Fillon et auparavant soutien de Nicolas Sarkozy lors de la primaire, a justifié le projet : "Quand on a 16 ans, entre 16 ans et 18 ans, et qu'on commet des actes inacceptables, il faut pouvoir être jugé comme un adulte, même si après il y a une seconde chance, il y a une rééducation, une lutte nécessaire contre le décrochage scolaire", a-t-il déclaré.

La "supercherie" Macron

Amené à commenter les déclarations d'Emmanuel Macron à Alger sur la colonisation, "un crime contre l'humanité", Eric Woerth a qualifié d'"assez immatures" les propos du candidat à la présidentielle du mouvement En Marche !. "Il y a une supercherie Macron et elle se voit tous les jours. Il salit l'histoire de France."

Le député LR a ajouté que "la colonisation a ses ombres et ses lumières". "On ne va pas passer son temps à s'excuser, on l'a suffisamment fait", a conclu Eric Woerth.  

"Garder son sang-froid"

À propos de l'affaire Fillon, Eric Woerth a invité jeudi sur franceinfo les élus de la droite à "ne pas céder à la panique". Après les charges à répétition du député LR Georges Fenech contre François Fillon, Eric Woerth a répliqué en affirmant que "parler fort, c'est souvent parler faible". "Il faut garder son sang-froid. Nous avons un candidat. C'est François Fillon. Et c'est uniquement François Fillon. Il ne faut pas céder à la panique", a-t-il ajouté. Le député LR de l'Oise a réfuté tout déni de la part de l'équipe de campagne de François Fillon : "Il n'y a pas déni. On regarde la situation avec beaucoup de lucidité. (...) François Fillon la regarde avec beaucoup de lucidité."

Pour autant, le député-maire n'a pas nié que l'affaire complique la tâche du candidat : "Evidemment c’est plus compliqué que s’il n’y avait pas eu cette affaire (…) mais en même temps est-ce que ça disqualifie François Fillon pour la  présidence de la République ? Est-ce que cela gomme l'ensemble de son projet ? Est-ce que cela gomme l'idée que c'est un homme solide, stable, prêt à engager le redressement du pays. Mais pas du tout !"

Eric Woerth n'a pas de doute, François Fillon "gagnera la présidentielle parce que justement cette présidentielle est sacrément difficile".

Regardez l'intégralité de l'entretien d'Eric Woerth sur franceinfo le jeudi 16 février. 


Pour Eric Woerth, le déjeuner Fillon-Sarkozy a... par franceinfo
RADIO FRANCE / FRANCEINFO

Eric Woerth, député-maire LR de Chantilly, invité de franceinfo, jeudi 16 février.
Eric Woerth, député-maire LR de Chantilly, invité de franceinfo, jeudi 16 février. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)