8h30 Aphatie, France info

Pour Charlotte Girard, "La France insoumise n'a jamais eu une attitude de rejet"

La co-responsable du programme de La France insoumise, invitée jeudi de franceinfo, a estimé que le mouvement, "en bonne position par rapport à toutes les organisations de gauche", était "amené à jouer un rôle central".

00:00-00:00

audio
vidéo
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Charlotte Girard, coresponsable du programme de La France Insoumise, invitée de franceinfo jeudi 15 juin.
Charlotte Girard, coresponsable du programme de La France Insoumise, invitée de franceinfo jeudi 15 juin. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)

Charlotte Girard, co-responsable du programme de La France insoumise, invitée jeudi 15 juin de franceinfo, a commenté les résultats du mouvement de Jean-Luc Mélenchon aux législatives, moins hauts que ceux réalisés lors de la présidentielle. "Nous n'avons aucun précédent, donc ce que nous pouvons y voir c'est aussi l'effet institutionnel de la Ve République", a-t-elle expliqué. Selon Charlotte Girard, "le fait d'avoir instauré le quinquennat, la synchronisation des élections avec l'inversion du calendrier, permet de garantir à l'élection législative une majorité au président de la République. Ça retire beaucoup d'intérêt à l'élection législative". 

La France insoumise prête à "un rôle central"

La reconstruction de la gauche "va devoir se faire parce qu'il y a un écroulement du côté des vieilles organisations, des vieux partis", a constaté Charlotte Girard. "Le PS en fait les frais immédiatement. Donc, il va falloir que ça se recompose. La France insoumise est en bonne position par rapport à toutes les organisations de gauche aujourd'hui, donc elle va être amenée à jouer un rôle central." Le dialogue entre La France insoumise et les autres organisations de gauche n'a pas toujours été simple. "Nous n'avons pas eu une attitude de rejet, jamais", a insisté Charlotte Girard. "Nous sommes dans le même bateau, nous allons travailler ensemble. Notre attitude est correcte. Je ne vois pas où est le problème."

Pas assez de débats pour le deuxième round des législatives

L'enjeu du second tour Quelque 61% des Français souhaitent que les résultats du premier tour des législatives soient rectifiés au second afin de ne pas donner une majorité trop importante à La République en marche, d'après un sondage Elabe pour BFMTV publié jeudi. Charlotte Girard y voit "une prise de conscience dans cet entre-deux-tours, comme celle que son mouvement a cherché "à instiller". "Il y a danger à ce qu'il y ait une Assemblée pléthorique." La coordinatrice du projet de La France insoumise a déclaré que son mouvement voulait apporter la contradiction y compris dans le débat, mais "les candidats En marche sont rarement accueillants pour un débat", a-t-elle regretté.

Emmanuel Macron : "monarchique"

Appelée à réagir sur le premier mois d'Emmanuel Macron à l'Elysée, Charlotte Girard a vu un président "très monarchique, une présence royale, absolue". Le président de la République avait vivement réagi à la décision de Donald Trump de retirer les Etats-Unis de l'accord de Paris. "Qui aurait pu agir autrement ?", a-t-elle commenté, ajoutant : "Vous vous souvenez comment il [Emmanuel Macron] a accueilli Poutine. Il y avait là aussi un sens intéressant , intelligent du point de vue des relations internationales. Sur le fond, c'était une bonne chose. C'était ce que nous avions dit pendant la campagne présidentielle. Quand c'est Mélenchon qui le dit, cela ne produit pas le même accueil."

Regardez l'intégralité de l'entretien de Charlotte Girard, le jeudi 15 juin 2017 sur franceinfo.


Pour Charlotte Girard, "La France insoumise n'a... par franceinfo
RADIO FRANCE / FRANCEINFO

Charlotte Girard, coresponsable du programme de La France Insoumise, invitée de franceinfo jeudi 15 juin.
Charlotte Girard, coresponsable du programme de La France Insoumise, invitée de franceinfo jeudi 15 juin. (RADIO FRANCE / JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT)