8h30 Toussaint-Aphatie, France info

Ouragan Irma : "C'était prévisible, prévu, écrit", déclare Pascal Canfin, à la tête du WWF France

Après le passage de l'ouragan Irma sur les Antilles, le directeur général du WWF France, invité vendredi de franceinfo, a appelé à écouter les scientifiques sur le dérèglement climatique.  

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Le directeur général du WWF France, invité vendredi 8 septembre de franceinfo,  a appelé à ne pas répéter les erreurs du passé pour la reconstruction des territoires ravagés par le passage de l'ouragan Irma. Le phénomène était "prévisible, prévu et écrit", a déclaré Pascal Canfin, qui appelle à écouter les scientifiques sur le dérèglement climatique.  

Le directeur du WWF France estime que ce n'est pas l'évènement qui est surprenant. "Ce qui est surprenant peut-être qu'on n'écoute pas les scientifiques (...) Il faut qu’on admette qu’on est face à quelque chose qu’on a déclenché, et dont on ne maîtrise pas les éléments, d’où la question de l’adaptation", a-t-il ajouté, s'interrogeant sur la reconstruction. "Faut-il reconstruire là où les maisons ont été construites ?" 

Selon Pascal Canfin, ancien ministre du Développement dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, entre 2012 et 2014, le phénomène des ouragans est écrit par les scientifiques dans tous les rapports sur le climat depuis des années. "Tous les scientifiques disent que le réchauffement climatique, c'est une addition du réchauffement des températures de l'océan et de l'augmentation de l'humidité dans l'air. Cela donne des évènements de plus en plus extrêmes", a-t-il expliqué.

Sur l'écologie, Macron "vient de loin"

Interrogé sur la vision écologique d'Emmanuel Macron, Pascal Canfin a déclaré qu'il était auparavant, "très attaché à la vieille industrie", mais qu'à présent, il pouvait "témoigner d’une évolution personnelle" de sa part sur ce sujet. "Il vient de vient de loin. Il a fait une partie du chemin. Le secrétaire général de l'Elysée que j'ai connu, puis ministre de l'Economie, avait très, très peu d'intérêt pour ces sujets. Il a défendu Hinkley Point, la mine d'or en Guyane, le gaz de schiste", a déclaré le directeur du WWF France. 

Pascal Canfin a appelé à passer à l'acte. "Va-t-on engager les investissements qui vont permettre à chacun de passer à une mobilité propre ?", a-t-il déclaré. Le directeur général de WWF France a dit attendre "le printemps 2018" pour se faire un "jugement définitif" sur l'action de Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique. "Je le soutiens et le WWF, en toute indépendance, essaye de faire en sorte que son action soit la plus ambitieuse possible", a-t-il assuré. "Le jugement définitif, on ne pourra le porter qu'un peu plus tard car il y a encore de grandes échéances qui sont devant lui", a-t-il précisé. 

Pascal Canfin a salué la portée "symbolique" du projet de loi de Nicolas Hulot visant à mettre fin d'ici 2040 à la production d'hydrocarbures en France : "La France est le premier pays au monde à prendre une telle disposition." Selon lui, "la question maintenant, c'est l'effet d'entraînement. Est-ce que la France va rester toute seule ?", s'est-il interrogé.