8h30 Toussaint-Aphatie, France info

Code du travail : "La CFDT ne répond pas à la convocation d'une autre organisation syndicale", déclare Laurent Berger

Le secrétaire général de la CFDT, invité de franceinfo mardi, a déclaré être en désaccord avec "une grosse partie de la réforme" du Code du travail, tout en prenant ses distances avec la CGT qui appelle aujourd'hui aux manifestations. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Laurent Berger numéro un de la CFDT invité de franceinfo
Laurent Berger numéro un de la CFDT invité de franceinfo (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)

Laurent Berger, numéro un de la CFDT, invité de franceinfo mardi 12 septembre, a précisé les objectifs de son syndicat, après les ordonnances réformant le Code du travail. Contrairement à la CGT, la CFDT n'appelle pas à la mobilisation aujourd'hui.

La manifestation du jour a été "décidée le 12 juin, avant même les concertations", selon Laurent Berger. "Nous continuons à peigner les ordonnances, car il y a beaucoup de diable dans les détails. Donc, la CFDT ne répond pas à la convocation d'une autre organisation syndicale", a-t-il précisé. 

Laurent Berger a ajouté qu'il "respecte" ceux qui aujourd'hui vont exprimer leur mécontentement dans la rue, y compris les militants CFDT qui pourraient participer aux manifestations. "Il n'y en aura pas tant que ça", a-t-il prévu à propos de ses troupes.  

La CFDT veut faire "évoluer les décrets"

Laurent Berger estime que la réforme, qui n'est "pas bonne telle qu''elle est aujourd'hui", ne constitue pas forcément la mouture définitive. "La stratégie, c'est de porter ces désaccords auprès des différents acteurs. Nous allons peser dans les décrets (...) Il s'agit de donner les moyens du dialogue social dans les entreprises", a déclaré le numéro un de la CFDT.

Par ailleurs, interrogé sur la volonté d'Emmanuel Macron d'unifier tous les régimes de retraite, Laurent Berger a déclaré "vouloir aller vers une harmonisation des régimes de retraite, pour réduire les injustices". Il faut regarder régime par régime, a-t-il expliqué. "Il y a une forme de fantasme parfois sur les régimes spéciaux. Ces mutations ne peuvent se dérouler que sur une longue durée", a ajouté le leader de la CFDT. 

Appelé à réagir aux déclarations du chef de l'Etat, lors d'un discours en Grèce, sur les "fainéants, les cyniques, les extrêmes" auxquels Emmanuel Macron ne veut pas céder, Laurent Berger a évoqué des souvenirs liés à Nicolas Sarkozy.

"Faire des déclarations comme ça et faire des coups de mentons, ça nous rappelle des trucs, des déclarations à l'emporte-pièce de monsieur Sarkozy", a-t-il déclaré.

Regardez l'intégralité de l'intervention de Laurent Berger sur franceinfo le mardi 12 septembre 2017.

RADIO FRANCE / FRANCEINFO

Laurent Berger numéro un de la CFDT invité de franceinfo
Laurent Berger numéro un de la CFDT invité de franceinfo (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)