L'angle éco, France 2

L'Angle éco. Cet immobilier qui nous ruine

a revoir

Présenté parFrançois Lenglet

Diffusé le 09/11/2015Durée : 01h20

Voir la vidéo
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Lundi 9 novembre, François Lenglet et les équipes de "L'Angle éco" font le point sur une folie typiquement française : l'immobilier. Au premier semestre de l'année 2015, les prix de la pierre ont connu une nouvelle hausse, dans l'ancien comme dans le neuf. Loin devant la Grande-Bretagne, l'Allemagne ou les Etats-Unis, la France est le pays où se loger coûte le plus cher proportionnellement aux revenus des habitants. 

Un fossé se creuse entre les générations. Il est de plus en plus difficile pour les jeunes de devenir propriétaire, car les seniors ont déjà raflé le patrimoine immobilier. Conséquence, une crise du logement avec un foncier trop cher et des normes parfois trop strictes. Pourquoi les 500 000 logements promis par François Hollande n'ont-ils jamais vu le jour ?

Pendant ce temps, à Miami, en Floride, les Français se ruent sur l’immobilier. Ce sont les sixièmes investisseurs dans cette ville en pleine euphorie de construction, où les prix atteignent des sommets.

Au sommaire

La lutte des âges

Avec l'envolée des prix depuis 2000, dans le secteur immobilier, l'écart entre générations se creuse de plus en plus. Aujourd'hui, seul 1% des 20-25 ans a les moyens d'acheter un bien à Paris. Pendant ce temps, les propriétaires, et en particulier les baby-boomers et retraités, voient leur patrimoine foncier grandir et gagner en valeur. Et si la solution se trouvait en famille, dans la solidarité intergénérationnelle ?
Un reportage de Tiphaine de Tricornot et Claire-Marie Denis.

Miami : le vice de la spéculation

Il y a sept ans, après quatre années de frénésie immobilière sans limites aux Etats-Unis, la bulle éclatait et Miami voyait son marché s'effondrer. Mais la crise des subprimes est désormais oubliée, et les prix s'envolent de nouveau, presque aussi vite qu'ils avaient chuté. Depuis trois ans, les projets de construction de tours se multiplient, changeant le visage de la ville. L'immobilier de luxe est en plein boom. Jusqu'à la prochaine bulle ?

HLM : j'y suis, j'y reste !

Alors que près de 195 000 personnes sont en attente d'un logement social à Paris, le parc social de la ville – et celui du pays – souffre d'immobilisme. Dans la capitale, le taux de rotation annuel n'est que de 4,5%. Certains attendent quinze ans pour accéder au parc social, pendant que d'autres y restent même si leurs revenus ont sensiblement augmenté. On estime qu'un locataire HLM sur dix dépasse la limite de revenus fixée pour y accéder.
Un reportage de Lionel Poussery et Franck Carimalo. 

La rédaction vous invite à commenter l'émission sur sa page Facebook ou sur Twitter avec le hashtag #Langleco.

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==