Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Envoyé spécial. Marine Le Pen : la "submersion migratoire" à l'épreuve des faits

La France serait victime d'une "submersion migratoire" et subirait une "immigration massive" "impossible à assimiler". Lorsque Marine Le Pen intervient dans les médias, elle martèle ses "vérités". "Envoyé spécial" a vérifié. La réalité est sensiblement différente...

Voir la vidéo
FRANCE 2 / ELISE LE GUEVEL
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Marine Le Pen enchaîne les interventions médiatiques depuis le début de la crise des migrants. Elle dénonce une "submersion migratoire". Mais dit-elle la vérité ? A l’Office des Nations unies pour les réfugiés, on peut trouver des données chiffrées : sur les plus de 4 millions de Syriens qui ont fui leur pays depuis quatre ans, 2,2 millions sont en Turquie, 1,2 millions au Liban et 400 000 en Europe, soit moins de 10%. Au Liban, les réfugiés représentent aujourd’hui un tiers de la population. Comme si 22 millions de réfugiés étaient entrés en France depuis quatre ans. Notre pays va accueillir 24 000 Syriens, soit moins de 0,04% de sa population…

"L’invasion", une thématique traditionnelle de l’extrême droite

Au Musée de l’histoire de l’immigration, à Paris, sont exposés des journaux d'extrême droite qui dénoncent "l'invasion étrangère" dès les années 1930, avec l’afflux en France de réfugiés espagnols fuyant la guerre civile. Une thématique reprise par Marine Le Pen : "Dix millions d’étrangers entrés dans notre pays depuis trente ans […], il est impossible d’assimiler une immigration aussi massive." François Héran, démographe à l’Ined, arrive à une conclusion bien différente : "D’abord c’est à peu près 7 millions […]. L’Allemagne a absorbé 14 millions d’étrangers en trente ans, la Grande-Bretagne aux environs de 13-14, l’Italie aux environs de 10. Tous les grands pays européens dont la population est comparable font un peu plus que nous"… CQFD

Un extrait de "Marine Le Pen : la bataille des mots" un reportage d’Elise Le Guevel et Ghislain Delaval dans "Envoyé spécial", le jeudi 14 janvier.