Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Envoyé spécial. Hypnose de rue

Plus besoin d'être malade pour se faire hypnotiser. Plus besoin d'être professionnel de santé pour se former à l’hypnose. Elle est partout. "Envoyé spécial" a mené l'enquête sur une dérive qui inquiète.

Voir la vidéo
Envoyé spécial
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Après avoir conquis les hôpitaux et les cabinets médicaux, l’hypnose vise désormais les particuliers. Plus besoin d'être malade pour se faire hypnotiser. Plus besoin d'être professionnel de santé pour se former à l’hypnose.

L'hypnose est partout. Dans les salles de spectacle et à la télévision avec le “fascinateur” Messmer. Dans les cours de lycée et même dans la rue : c’est la “street hypnose”.

Les faits divers se multiplient

Depuis quelques années, les techniques d’hypnose se diffusent. Désormais, n’importe qui, pour s’amuser, peut suivre une formation de quelques jours. Une pratique qui peut dégénérer. Et les faits divers se multiplient...

En Picardie, une lycéenne a fait des malaises sur la voie publique après une séance mal maîtrisée. Aux Etats-Unis, six plaintes pour agressions sexuelles visent un avocat qui pratiquait l’hypnose. Enquête aux frontières de la conscience.

Un reportage de Laurent Dy, Mathias Garnier, Félix Seger, Vincent Dupaquier, Nils Montel et Guillaume Birot, diffusé dans "Envoyé spécial" le 21 avril 2016.

Hypnose
Hypnose (FRANCE 2 / FTVI)