Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Envoyé spécial. Comment les jihadistes communiquent-ils entre eux ?

Il existe aujourd'hui de très nombreux moyens de communication anonyme ou cryptée, et les jihadistes les utilisent tous : des plus simples, comme les cartes SIM prépayées ou les applications pour smartphone, jusqu'aux plus complexes, comme les clés de cryptage quasiment indéchiffrable, même par les meilleurs spécialistes. "Envoyé spécial" lève le voile sur les techniques de communication des terroristes islamistes.

Voir la vidéo
France 2 / Envoyé spécial
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Cartes SIM prépayées et anonymes, clés de cryptage, applications accessibles à tous qui rendent les communications intraçables. Les candidats au jihad disposent d'une large palette d'outils pour échanger et parfois préparer des attentats sans craindre les interceptions des services de renseignement.

Les méthodes sont parfois basiques. Il suffit par exemple d'être plusieurs à détenir les codes d'une même boîte mail pour communiquer sans risque d'être "écouté" : en écrivant simplement des brouillons qui ne sont jamais envoyés, mais lus par tous ceux qui ont accès à la boîte mail.

D'autres méthodes sont beaucoup plus sophistiquées, comme les clés de cryptage réputé indéchiffrable. Souvent, il suffit de télécharger des applications à la portée de tous les détenteurs de smartphone, comme Telegram ou Signal. Les codes de certains téléphones sont même "incassables", y compris par les opérateurs eux-mêmes sur réquisition d'un juge. En France et aux Etats-Unis, "Envoyé spécial" lève le voile sur les moyens de communication des terroristes islamistes.

Une enquête menée par les équipes de l'agence Bangumi.

(CAPTURE D'ECRAN / ENVOYE SPECIAL / FRANCE 2)