Envoyé spécial, France 2

Envoyé spécial du jeudi 4 août 2016

a revoir

Présenté parGuilaine Chenu, Françoise Joly

Diffusé le 04/08/2016Durée : 01h35

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pour des raisons liées aux droits de rediffusion, cette émission n'est plus disponible.

"Envoyé spécial l’été", ce sont des enquêtes et des reportages pour découvrir de nouvelles façons de voyager, des destinations méconnues, d'autres horizons.

Au sommaire

Le pique-nique, c'est fantastique

S’il est un mot évocateur de vacances et de farniente, c’est bien "pique-nique". Né de l’anglais pick ("saisir") et nick ("l’instant") – "saisir l’instant" – le pique-nique réveille en chacun de nous des souvenirs d’enfance, de plaisir partagé, d’un art de vivre simple et gourmand à la fois. En pleine nature, à la plage ou dans un parc, chic ou cheap, sur l’herbe ou sur une table pliante, le pique-nique est toujours un moment magique, plébiscité par 84% des Français comme l’un de leurs repas préférés.

Economique, il est devenu très tendance : pique-nique républicain, pique-nique géant, pique-nique organisé par de grandes marques comme outil promotionnel, ou encore pique-nique gastronomique mitonné par de grands chefs étoilés, il se déguste à toutes les sauces. La "pique-nique attitude" séduit même les designers, qui, à grands coups de nappes Vichy ou de couverts en bambou biodégradables, se sont emparés de ce nouvel outil marketing.

L’apogée du repas populaire par excellence, ou le début d’un nouveau business ? De la campagne anglaise aux gorges du Verdon, en passant par Liège et Cabourg, nous avons revisité l’art du pique-nique.

Un reportage de Léa Froment, Candice Baudin et Julien Nativel.

La guerre des poils

Chaque année, 12 000 tonnes de poils disparaissent de notre corps : 92% des jeunes filles déclarent s’épiler, mais aussi près d’un homme de moins de 35 ans sur deux. A la télévision depuis trente ans, les marques de crèmes dépilatoires font inlassablement la promotion des corps glabres. Pourquoi les poils nous dégoûtent-ils autant ?

Pourquoi tracent-ils la frontière du genre entre les hommes et les femmes ? Dans ce reportage, une jeune Niçoise grime ses jambes de faux poils avant les offrir au regard des passants, provoquant des réflexions tranchées. Une sociologue américaine demande à ses étudiantes de ne plus s’épiler, et à ses étudiants de rendre leurs jambes lisses. Tous doivent tenir un journal de bord.

Cette aversion pour les brins de kératine sur les corps féminins est profondément enracinée : d’après un conservateur du Louvre, La Liberté guidant le peuple de Delacroix serait l’un des rares tableaux du musée où un mince duvet se laisserait entrevoir sous l’aisselle d’une femme…

Un reportage de Lorraine de Foucher.

Les pionniers du camping

Les Chinois ont soif de vacances. À chaque jour férié, ils sont désormais des millions sur les routes (28 millions en octobre dernier, un record) pour rejoindre, le plus souvent, des plages bondées. Mais quinze ans après l’arrivée des premiers congés payés, ils sont en train de découvrir une nouvelle façon de voyager : le camping !

Et le marché est à l’image du pays : colossal. Il attire donc des investisseurs et des entrepreneurs du monde entier, Français en tête. Qu’ils soient constructeurs de caravanes, concepteurs de terrain de camping ou vendeurs d’accessoires pour le plein air…

De leur côté, les premiers campeurs passent encore pour des aventuriers : en camping, en camping-car, ou seuls sur la route, ils ne passent pas inaperçus… Et pour les étrangers, c’est une nouvelle façon de découvrir l’Empire du Milieu qui s’offre à eux.

Rediffusion d'un reportage de Nicolas Bertrand, Thomas Donzel, Sylvain Lepetit, Jié Zhong et Nathalie Masson-Cartier.

La rédaction d'"Envoyé spécial" vous invite à commenter l'émission sur sa page Facebook ou sur Twitter avec le hashtag #EnvoyéSpécial.

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==