Envoyé spécial, France 2

Envoyé spécial du jeudi 2 juillet 2015

a revoir

Présenté parGuilaine Chenu, Françoise Joly

Diffusé le 02/07/2015Durée : 01h29

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

À partir de ce 2 juillet, Guilaine Chenu et Françoise Joly vous ouvrent leurs Carnets de voyage de l’été. Au fil des numéros, vous allez parcourir le monde à travers des reportages inédits.

Mais Envoyé spécial explorera aussi le tourisme de proximité en France, avec les spectacles de plein air, l’art de la sieste ou celui de voguer sur les rivières et les canaux. Et puis, nous avons testé les formules à petits prix : les voyages en autocar, les buffets pour les repas et un tourisme d’échange et de partage… en ligne !

Dans  Carnets de voyage, vous verrez aussi des enquêtes sur les phobies à la veille des grands départs, le business de la météo ou la difficulté de voyager parfois avec un passeport… français ! Sans oublier les classiques… gros plan sur les produits phares de l’été : jouets de plage, maillots de bain, tee-shirts, et les nouvelles façons de voyager.

Voyager avec un passeport français

Partir en vacances à l’étranger, c’est désormais se poser cette question : où aller ? Ou plutôt : où ne pas aller ? Tunisie, Égypte, Kenya, Mali, Indonésie… Attentats, menace terroriste, enlèvements… le Quai d’Orsay ne cesse de rallonger la liste des pays à risques. Certains sont formellement déconseillés, pour d’autres la plus grande vigilance est recommandée.

Les Français sont devenus des cibles pour les groupes jihadistes. L'assassinat du guide de haute montagne Hervé Gourdel, capturé en Kabylie puis décapité par ses ravisseurs, en est un exemple tragique.

Les touristes deviennent vulnérables. Les visites de monuments et curiosités locales en Égypte se déroulent désormais sous haute surveillance. Au Kenya, les plages sont désertées, les hôtels laissés à l’abandon. Et sans touristes, c’est l’économie de nombreux pays qui s’écroule.

Enquête sur la cartographie des endroits dangereux dans le monde, là où les frontières du risque sont mouvantes.

Un reportage de Baptiste des Monstiers.

Vacances au goût de partage

Louer sa tente, son duvet ou partager sa voiture avec des voyageurs, dormir chez l’habitant ou faire un échange de maison avec des inconnus au bout du monde… Le tourisme collaboratif s’invite dans nos vacances !

Basé sur l’échange et le partage, il incarne une nouvelle façon de voyager plus souvent et moins cher. Certains y voient un antidote à la crise. Le phénomène est mondial, il prend son essor grâce aux réseaux sociaux. Sur Internet, des start-up proposent de nouveaux services fonctionnant grâce à l’entraide, la convivialité et la gratuité. 

Le tourisme collaboratif s’appuie sur une règle de base : la confiance . Les plateformes d’échanges incitent leurs utilisateurs à bien se comporter. Derrière le produit ou le service offert, c’est la rencontre humaine qui est mise en avant.

Mais derrière cette approche philanthropique se cache souvent un véritable modèle économique. L’économie collaborative peut  rapporter beaucoup d’argent et quelques désillusions… Enquête sur le tourisme collaboratif : nouvelle poule aux œufs d’or ou véritable révolution ? 

Un reportage de Rola Tarsissi et Marc Garmirian.

Grèce : la grande braderie

Pour rembourser sa dette colossale, la Grèce brade son patrimoine. À commencer par ses îles. La liste est connue, 47 d’entre elles sont à vendre ou à louer. Îles mais aussi palais, ports, mines, le pays a décidé de se séparer de ses trésors : rien n'échappe à cette grande braderie qui suscite toutes les convoitises.

Enquête dans un pays prêt à tout pour renflouer ses caisses – une politique dont veut sortir l’actuel gouvernement.

Rediffusion d’un reportage d'Alexias Kefalas et Michel Tardy.

La rédaction d'Envoyé spécial vous invite à commenter l'émission sur sa page Facebook ou sur Twitter avec le hashtag #EnvoyeSpecial

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==