Envoyé spécial, France 2

Envoyé spécial du jeudi 14 mai 2015

a revoir

Présenté parGuilaine Chenu, Françoise Joly

Diffusé le 14/05/2015Durée : 01h30

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pour des raisons liées aux droits de rediffusion, cette émission n'est plus disponible.

La beauté à prix low cost

Du mascara à 4 euros, des rouges à lèvres à 2 euros ou encore des vernis à ongles à 1 euro ! Depuis quelques années, ces produits de beauté à prix bradés – cinq fois moins chers, en moyenne, que ceux de luxe – bouleversent les codes du marché. En France, berceau de la cosmétique haut de gamme, de nouvelles boutiques low cost venues du sud de l’Europe rencontrent un succès sans précédent. Un véritable pied de nez à l’industrie du luxe. La France serait-elle en retard ? Et si nous mangeons discount, pourquoi ne pas nous badigeonner de produits cosmétiques à prix sacrifiés ?

Comment ces marques parviennent-elles à proposer des prix aussi bas ? Envoyé spécial vous fait découvrir l’envers du décor et dévoile les secrets de fabrication de ces produits. Que valent ces nouveaux cosmétiques ? À quel type de consommateurs s’adressent-ils ? Sont-ils aussi efficaces que ceux des grandes marques ? Peuvent-ils être nocifs pour la santé ? Envoyé spécial les a testés et analysés dans un laboratoire.  

Tunisie : vacances sous surveillance

Destination autrefois très prisée des Français, en l'espace de quelques années, la Tunisie a vu son tourisme chuter. Première raison de ce désamour, l'agitation des "printemps arabes" dès 2011, qui a rendu frileux nombre de vacanciers français, habitués à choisir le Maghreb pour son côté "dépaysant", avec ses minarets, ses plages de sable fin, ses souks traditionnels et ses richesses culturelles. Et tout cela à quelques heures d'avion de la capitale française !

Plus récemment, l'attentat du musée du Bardo, le 18 mars 2015, qui a tué vingt-deux personnes, dont quatre Français, a également refroidi quelques ardeurs touristiques. Depuis, les agences de voyages françaises constatent une baisse de 60% du nombre de vacanciers vers la Tunisie.

Les tour-opérateurs et agences de voyages multiplient donc les efforts pour faire revenir la clientèle. Des campagnes de pub s'affichent en 4x3 dans les stations de métro et sur les panneaux dans les villes de l'Hexagone, avec pour slogan "La Tunisie, moi j'y vais". 

Envoyé spécial a enquêté sur les conséquences de la désertion des touristes dans un pays dont l'économie repose essentiellement sur ce secteur.

Voyage dans les entrailles de la terre

En Dordogne, la grotte de Lascaux, l’une des plus célèbres cavités en France – si ce n’est au monde – fait la fierté de la région. Mais elle a désormais de la concurrence dans le Périgord et en Ardèche. Véritable business, la "bataille des grottes" a entraîné la naissance de reproductions qui attirent énormément de touristes.

Lascaux 2 a vu le jour à quelques pas de l’originale, fermée au public depuis 1963. Puis est venue Lascaux 3, une exposition proposant des reproductions des peintures de la grotte, qui a fait le tour du monde (Chicago, Houston, Montréal, Bruxelles ou encore Tokyo). Enfin, Lascaux 4 devrait voir le jour d’ici un an. Ce Centre international d’art pariétal offrira une réplique complète de la cavité, juste au pied de la colline de la grotte "mère".

Mais la surprise se trouve en Ardèche, avec la grotte Chauvet et ses peintures de 35 000 ans. Pour sa préservation, ce lieu inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco n'est pas ouvert au public. Afin montrer au plus grand nombre ce joyau de la préhistoire, un fac-similé baptisé la Caverne du Pont-d’Arc a ouvert au printemps 2015. C'est le plus grand site de restitution au monde. Un projet à la fois culturel, scientifique et technologique, unique dans sa conception comme dans sa dimension.

Envoyé spécial a enquêté sur ce tourisme culturel et sur le business des grottes. Reportage au cœur de ces "fausses grottes" qui veulent faire mieux que les vraies.

[Première diffusion le 14 juillet 2014]

 

La rédaction d'Envoyé spécial vous invite à commenter l'émission sur sa page Facebook ou sur Twitter avec le hashtag #EnvoyeSpecial

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==