Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Complément d'enquête. Les croisés de la Dépakine

Ce scandale sanitaire a éclaté en mai 2015, mais il couvait depuis les années 80. Un rapport vient de reconnaître officiellement les dangers pour le fœtus de cet anti-épileptique commercialisé par le laboratoire Sanofi. "Complément d'enquête" a rencontré des familles d'"enfants Dépakine".

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le scandale de la Dépakine a éclaté en mai 2015, mais il couvait depuis les années 80. Cet anti-épileptique très efficace est accusé de provoquer de graves effets secondaires quand il est prescrit aux femmes enceintes. Le médicament du laboratoire Sanofi entraînerait des malformations et des troubles neurologiques chez le nouveau-né. Quelle est la responsabilité des autorités sanitaires, du laboratoire, des médecins qui l’ont prescrit ? Des centaines de familles attendent des réponses.

Le rapport de l'Igas (Inspection générale des affaires de santé) a été publié mardi 23 février 2016. Cette fois, les dangers de la Dépakine sont officiellement reconnus. L'anti-épileptique au valproate commercialisé par le laboratoire Sanofi a provoqué au moins 450 malformations congénitales à la naissance, estime ce rapport.

"Inertie" des autorités sanitaires

Une estimation insuffisante, selon l'association créée par Marine Martin, dont le fils est atteint de troubles du langage et de malformations physiques suite à la prise de Dépakine pendant sa grossesse. L'Apesac parle de plus de 1 000 cas et réclame un fonds d'indemnisation sur le modèle du Mediator. L'association rassemble près de 300 familles, et des plaintes ont été déposées contre Sanofi pour "tromperie aggravée et mise en danger de la vie d'autrui".

Le rapport de l'Igas pointe en outre "l'inertie" de Sanofi et des autorités sanitaires. Il a fallu attendre 2015 pour que les femmes enceintes soient alertées, alors que les risques sont connus depuis 1982. Le reportage retrace l'histoire du produit et les alertes successives, depuis la découverte des liens entre la prise de Dépakine par la future maman et le risque de spina bifida (une malformation de la colonne vertébrale), multiplié par 30... Combien de naissances d'enfants handicapés aurait-on pu éviter ?

Une enquête de Nathalie Sapena, Olivier Gardette et Olivier Broutin, diffusée dans "Complément d'enquête. Vaccins, médicaments, médecins : la défiance" le 25 février 2016.