Cash Investigation, France 2

VIDEO. Cash Investigation. La Société générale gérerait des dizaines de sociétés écrans dans les paradis fiscaux

En 2012, le PDG du groupe Société générale affirmait au Sénat que la banque avait fermé ses implantations dans les paradis fiscaux. Les "Panama Papers" disent le contraire. A voir dans "Cash Investigation " mardi 5 avril sur France 2.

Voir la vidéo
FRANCE 2 / BENOIT BRINGER
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Entre 2000 et 2015 une filiale luxembourgeoise de la Société générale a créé ou administré plus de 460 structures offshore pour le compte de ses clients. Elles sont basées aux Seychelles, aux îles Vierges britanniques ou au Panama. C’est ce que révèle le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) qui a pu analyser les "Panama Papers".

Des sociétés toujours actives à la-mi 2015

A la même époque, en 2012, devant la commission d’enquête du Sénat, le PDG  du groupe, Patrick Oudéa, affirmait que la banque avait "fermé ses implantations" dans les paradis fiscaux, y compris au Panama… Si, en effet, bon nombre de ces sociétés ont été fermées depuis, il en restait des dizaines toujours actives à la mi-2015, quand ces données ont été remises aux journalistes.

Un extrait de "Paradis fiscaux : le casse du siècle", à voir dans "Cash Investigation", mardi 5 avril sur France 2 à 20h55.