Cash Investigation, France 2

VIDEO. Cash Investigation. Emmanuel Macron et "le cas Sanofi"

Pourquoi accorder un généreux crédit d'impôt recherche à Sanofi, qui supprime justement des postes... dans la recherche ? Elise Lucet a posé la question au ministre de l'Economie. "Quand les actionnaires s'en prennent à nos emplois", c'est le titre de "Cash Investigation". Extrait.

Voir la vidéo
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Que penser de la distribution des deniers publics aux groupes qui font des plans sociaux, et plus particulièrement du cas de Sanofi ? Ce fleuron de l'industrie française a reçu de Bercy, sur un an, 136 millions d'aides publiques (125 millions de crédit d'impôt recherche et 11 millions de crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi), et a supprimé des postes... dans la recherche. "Cash Investigation" est allé demander son avis au ministre de l'Economie, Emmanuel Macron.

Chantage à la délocalisation ?

"Si on n'avait pas ce crédit d'impôt recherche plébiscité par toutes les entreprises, petites et grandes, répond E. Macron, Sanofi aurait mis depuis des années toute sa recherche, et sans doute même ses quartiers généraux, hors de France. Pour le cas de Sanofi, poursuit-il, nous ne partagions pas le projet qui nous a été porté. Mon prédécesseur s'est vraiment battu sur ce cas..."

Mais pourquoi ne pas dire, comme le fait remarquer Elise Lucet, "l'État vous donne de l'argent sous forme de crédit impôt recherche, ne supprimez pas d'emplois dans la recherche" ?