Tchernobyl : les expéditions clandestines d'un jeune ukrainien dans la zone interdite

Il y a 30 ans, un réacteur d'une centrale nucléaire de Tchernobyl (Ukraine) explosait. Malgré les risques de contamination, un jeune ukrainien a passé plus de 200 jours sur place. Il raconte cette expérience dans un livre.

Voir la vidéo

Mis à jour le , publié le

Un paysage post-apocalyptique. A Tchernobyl, les maisons sont abandonnées et la nature a complètement repris ses droits. Trente ans après la catastrophe nucléaire, la zone de Tchernobyl est toujours une région fantôme, interdite à toute présence humaine. Pourtant depuis six ans, Markiyan Kamysh, un Ukrainien de 28 ans, s'y rend régulièrement. Il vient d'y consacrer un livre et raconte chacune de ses expéditions clandestines.

600 000 liquidateurs avaient été envoyés sur place

Le 26 avril 1986, un réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl explose. Toute la région est évacuée. Au péril de leur vie, 600 000 "liquidateurs" sont envoyés sur place pour nettoyer la zone. Markiyan Kamysh connaît bien cette histoire. Son père était lui-même liquidateur. Il en est mort. Trente ans plus tard, le site est toujours contaminé et les risques de contamination sont très élevés. 

 

Le JT
Les autres sujets du JT