Sexisme : Yves Saint-Laurent provoque un tollé avec ses affiches dégradantes

En cette journée internationale des droits de la femme, la rédaction de France 3 a choisi d'aborder l'image de la femme dans les publicités, où le recours aux clichés sexistes est encore d'actualité.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est peut-être la publicité de trop : une femme au corps décharné, en position suggestive. La nouvelle campagne pour Yves Saint-Laurent fait scandale. Dégradantes, choquantes, ces images ont provoqué un tollé sur les réseaux sociaux. Hier, mardi 7 mars, opération coup de poing dans la boutique de luxe, les féministes réclament le retrait des affiches. "On en a absolument marre que la culture du viol inspire la communication commerciale des grandes marques de luxe", explique Maître Lorraine Questiaux, avocate et militante féministe.

Inverser les clichés

La publicité et les femmes, c'est une vieille histoire. Dans les années 80, la ménagère cède la place à la femme-objet. Le porno chic s'étale dans les magazines de mode. Aujourd'hui, la publicité est encadrée par une autorité de régulation. Alors, terminés les stéréotypes ? Ce blogueur évalue le taux de sexisme dans cette campagne pour une assurance : c'est madame qui tombe en panne, et monsieur qui vient à son secours. "Si on avait juste inversé le slogan, ça aurait été d'autant plus drôle et plus efficace. (...) Le message serait passé de manière non sexiste", explique Thibault Imbert, du blog "Sexiste ou pas".

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'une des affiches montre une femme en bas résille, jambes écartées face à l\'objectif du photographe.
L'une des affiches montre une femme en bas résille, jambes écartées face à l'objectif du photographe. (ERIC FEFERBERG / AFP)