Exposition à la pornographie : une association met en garde contre les sites de streaming illégaux

14% des enfants de 9 à 16 ans ont déjà consulté des sites pornographiques sans le vouloir. C'est le résultat d'une étude de l'association Ennocence qui met en garde contre les sites de streaming illégaux et ses publicités à caractère pornographique.

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Sur Internet, le danger n'est jamais loin pour les enfants. Plus d'un mineur sur deux fréquenterait régulièrement des plateformes de streaming gratuites. Ces sites illégaux sont dangereux. En plus de véhiculer des virus, ils génèrent des pages de pub intempestives à caractère pornographique.

Des contenus publicitaires choquants très lucratifs

Ennocence, une association engagée dans la lutte contre des enfants à la pornographie tire la sonnette d'alarme. Reçue hier, jeudi 16 février, par le gouvernement, elle publie une étude inquiétante : 14% des 9-16 ans auraient surfé sans le vouloir sur des pages pour adultes. Des contenus publicitaires choquants très lucratifs. Selon les estimations du Parisien, ils rapporteraient 138 millions d'euros par an. Pourtant, montrer de telles images à des mineurs est puni par la loi. Seul problème : ces plateformes de streaming sont souvent hébergées à l'étranger.

Le JT
Les autres sujets du JT
La page d\'accueil du moteur de recherche Google, sur un ordinateur portable exposé dans un magasin londonien, le 21 janvier 2016.
La page d'accueil du moteur de recherche Google, sur un ordinateur portable exposé dans un magasin londonien, le 21 janvier 2016. (NEIL HALL / REUTERS)