VIDEO. Les robots vont-ils tuer l’emploi ?

Une étude affirme que les robots seraient responsables de la suppression de 3 millions d’emploi d’ici 2015. En effet, 20% des tâches pourraient être automatisés dans les années à venir.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Les robots pourraient bientôt faire leur apparition aux postes d’accueil ou encore aux caisses des supermarchés. C’est en tout cas ce qu’affirme une étude publiée par le cabinet Roland Berger qui estime que les robots pourraient assumer nombre de postes et seraient la cause de la suppression de 3 millions d’emplois d’ici 2025. Parmi les secteurs touchés : l’hôtellerie, le bâtiment, l’agriculteur. Doit-on s’attendre à 18% de chômage en 2025 ? " Un grand d’activités qui sont des activités de production, répétitives, vont disparaître. On attendra des gens plus de créativité, plus de flexibilité mentale. Il y aura moins d’heures de travail au global ",  explique Romain Lucazeau, du Cabinet Roland Berger, au micro de France 2.

Les robots peuvent aussi créer de l’emploi

Les robots salariés existent déjà, comme à Tokyo où un humanoïde accueille et renseigne les clients. Ailleurs dans une cuisine chinoise, un robot découpe les pâtes, d’autres servent les clients. Parfois les robots créent des emplois car ils contribuent à attirer les nouveaux clients. " La robotique nous permet d’être plus rapide, plus compétitif et nous permet de réduire nos temps d’assemblage et nos cycles de production ", reconnaît Jean Marc Farbos, responsable d’une unité d’assemblage Potez aéronautique. L’entreprise a embauché 20 nouveaux salariés cette année.