VIDEO. L'APL favoriserait les loyers élevés

D’après plusieurs études, l’aide personnalisée au logement engendrerait une hausse des loyers.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

C’est une aide précieuse pour les familles modestes ou les étudiants. Pourtant, selon plusieurs études, l’APL, l’aide personnalisée au logement, alimenterait la hausse des loyers et profiterait ainsi aux propriétaires.

Gregoire Colombet et Medhi Roger sont étudiants. Ils viennent d’emménager dans un appartement deux pièces, à Paris. Le prix du loyer donne le tournis : 1 390 euros par mois. "On nous disait : de toute manière vous avez les APL donc ça vous revient à un loyer plutôt classique", explique l’un des deux jeunes hommes.

Plus de 200 euros d’APL par personne

Les étudiants s’adressent alors à leur Caisse d’allocations familiales. Ils peuvent percevoir 209 euros d’aide chacun.

Une équipe de France 2 a décidé de mener son enquête, armée d’une caméra discrète. Alors que les journalistes visitent un appartement de 11 m², mis en location pour 660 euros par mois charges comprises, la propriétaire évoque rapidement l’aide au logement : "Je vous fais un contrat classique où vous avez au moins 200 euros donc ça vous fait 460 euros".

Selon Gabrielle Fack, du Centre d’économie de la Sorbonne, une aide au logement de 100 euros entraîne une hausse des loyers de 50 à 80 euros. Elle explique les raisons de ce mécanisme : "Si on donne plus d’argent aux ménages pour se loger, ils vont chercher à avoir des logements plus grands. Mais si à côté les propriétaires ne proposent pas plus de logements, ça va faire augmenter le prix des loyers".

Un rapport que conteste la ministre du Logement Sylvia Pinel. Pour elle, le vrai problème reste la pénurie de logements.