VIDEO. Vente record de sous-marins : "Ça fait chaud au cœur", se réjouissent les salariés de DCNS

Le groupe français a remporté un contrat estimé à 34,5 milliards d'euros pour la construction de la prochaine génération de sous-marins australiens.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Ça fait chaud au cœur." Les salariés de groupe français DCNS, spécialiste du secteur naval de défense, ont le sourire, mardi 26 avril, après l'officialisation d'un contrat estimé à 50 milliards de dollars australiens (soit 34,5 milliards d'euros) pour la construction de la prochaine génération de sous-marins australiens. "C'est bon pour nous et je pense que c'est bon aussi pour l'image de marque de la France. Finalement, on sait vendre des choses aussi", a assuré un employé du groupe basé à Nantes (Loire-Atlantique), interrogé par une équipe de France 2.

Joie des sous-traitants et revendications des syndicats

Ce contrat devrait assurer du travail pour au moins six ans. Des milliers d'employés de la DCNS et des entreprises sous-traitantes devraient être mobilisés. "On est content car ce contrat nous assure un avenir prometteur, car on va continuer à assurer la maintenance du site de Nantes", se réjouit ainsi Pierre Laravalec, employé de l'entreprise sous-traitante DCE. Soulagement, mais aussi montée au créneau pour les syndicats de la DCNS. Ils espèrent qu'avec ce contrat record, la direction reverra son plan de sauvegarde de l'emploi déjà lancé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Chantier de construction du sous marin SNA Barracuda à Cherbourg (Manche), le 22 octobre 2014.
Chantier de construction du sous marin SNA Barracuda à Cherbourg (Manche), le 22 octobre 2014. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)