VIDEO. Justice : des parents "anti-vaccin" comparaissent pour maltraitance

Des parents comparaissent jeudi 9 octobre devant le tribunal correctionnel d'Auxerre. Il refusent de faire vacciner leurs deux enfants, même si la loi l'impose.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Pas question de vacciner leurs deux enfants de 15 mois et 3 ans, même si la loi l’impose pour la diphtérie, le tétanos et la poliomélyte (DTP). Les parents ont été signalés à la Protection maternelle et infantile. Ils comparaissent pour maltraitance jeudi 9 octobre devant le tribunal correctionnel d'Auxerre. Une équipe de France 2 s'est rendue sur place.

"La vaccination n'est pas un acte banal"


Marc et Samia Larère sont  hors-la-loi, car en France trois vaccins sont obligatoires : diphtérie, tétanos, polyomélite (DTP). Mais les parents estiment qu’il y a un risque d'effets secondaires et s'inquiètent de la présence d'adjuvants.
Pour la mère, "la vaccination n’est pas un acte banal, on pose des questions sur ce que contient le vaccin, les effets secondaires".

Pour les médecins, vacciner les enfants est indispensable :  "il n'y a pas aujourd'hui de complications graves associées aux vaccins", rappelle le professeur Brigitte Autran du comité technique de vaccination (APHP-Paris). Le couple risque deux ans de prison et 30 000 euros d’amende.

En France, entre 2008 et 2012, les ventes d'unités de vaccin ont chuté de 12% toutes catégories confondues, selon une étude d'IMS Health, un cabinet spécialisé dans les enquêtes et le conseil pour les industries du médicament et les acteurs de la santé.
En France, entre 2008 et 2012, les ventes d'unités de vaccin ont chuté de 12% toutes catégories confondues, selon une étude d'IMS Health, un cabinet spécialisé dans les enquêtes et le conseil pour les industries du médicament et les acteurs de la santé. (KLAUS ROSE / AFP)