VIDEO. Des salariés rachètent leur entreprise grâce à leurs indemnités de licenciement

A Hillion dans les Côtes-d'Armor, quinze salariés ont pu racheter leur entreprise placée en faillite. Une équipe de France 2 est allée à leur rencontre.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

Jean-Luc Dumas est un patron heureux. Aujourd'hui, le carnet de commandes se remplit, mais il y a six mois, cette petite entreprise familiale a bien failli être liquidée. Les quinze salariés d'Akty Meubles avaient tous été licenciés, mais grâce à leurs indemnités de licenciement, ils ont racheté leur entreprise.
 
Des salariés propriétaires de leur entreprise, c'est le principe de la SCOP. "Les gens sont bien plus motivés qu'avant. On travaille pour soi, mais on ne compte plus vraiment ses heures" déclare un ébéniste au micro de France 2.
 
Des décisions communes
 
La SCOP est une société coopérative. Tout est décidé en commun : embauches, temps de travail, même les salaires. A la tête de la société, un gérant: Jean-Luc Dumas, ancien ingénieur de l'entreprise. René Couapault, l'ex-patron est devenu simple salarié.
 
Encore peu connues dans le monde de l'entreprise, en moyenne 200 sociétés coopératives sont créées chaque année en France.
Le JT
Les autres sujets du JT