Heures supplémentaires : le coup de pouce de Bercy

C'était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron, qui n'en parlait plus depuis : l'exonération des cotisations sur les heures supplémentaires. La mesure apparait noir sur blanc dans un rapport publié mardi 3 octobre par Bercy.

Cette vidéo n'est plus disponible
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le coup de pouce sur les heures supplémentaires aura bien lieu. Dans ce document publié mardi 3 octobre par Bercy, son coût est même chiffré : 3,5 milliards d'euros. Emmanuel Macron, silencieux sur cette question depuis son élection, tiendrait donc sa promesse de campagne. Décidée durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, la mesure est ensuite supprimée par François Hollande, et serait donc rétablie par Emmanuel Macron.

Gain moyen de 88 euros par an et par ménage

Mais quelles seront les modalités ? Bercy affirme que les arbitrages sont en cours, mais dans son programme, Emmanuel Macron prévoyait une exonération des cotisations patronales et salariales, mais pas de défiscalisation comme sous Nicolas Sarkozy. Les heures supplémentaires resteraient donc soumises à l'impôt sur le revenu. Pourquoi cette mesure ? Objectif : redonner du pouvoir d'achat aux salariés. Selon une étude, l'exonération des heures supplémentaires rapporterait en moyenne 88 euros par ménage et par an. Mais quelles conséquences sur l'emploi ? Pour l'économiste de l'OFCE Éric Heyer, la mesure pourrait freiner les embauches. Selon lui, l'exonération des heures supplémentaires pourrait empêcher la création de 20 000 emplois sur cinq ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministère de l\'Economie et des Finances, dans le 12e arrondissement de Paris, le 15 mars 2017.
Le ministère de l'Economie et des Finances, dans le 12e arrondissement de Paris, le 15 mars 2017. (BERNARD JAUBERT / ONLY FRANCE)