"J'ai appris que sept compatriotes avaient été enlevés au Cameroun, trois adultes, quatre enfants de la même famille, par un groupe terroriste que nous connaissons et qui est au Nigeria", a déclaré mardi 19 février à Athènes (Grèce) François Hollande.

Selon le président de la République, "la plus grande probabilité, c'est qu'ils soient emmenés au Nigeria. Donc nous faisons tout pour éviter qu'ils soient retenus dans ce pays. Nous devons avertir aussi tous les touristes dans cette zone du Cameroun d'éviter de s'exposer, et nous devons aussi tout faire pour retrouver nos compatriotes".

Selon une source proche de l'ambassade de France au Cameroun citée par l'AFP, les sept touristes français ont été capturés ce mardi "par des hommes, manifestement à moto, dans la localité camerounaise de Dadanga à la frontière du Nigeria. Visiblement, les touristes rentraient du parc naturel de Waza", dans le nord du Cameroun.

François Hollande devant les journalistes à Athènes, le 19 février 2013.
François Hollande devant les journalistes à Athènes, le 19 février 2013. (THANASSIS STAVRAKIS / AFP)