"Rien n'est encore décidé, je veux écouter demain les partenaires sociaux." Augmenter la CSG ou pas, la décision n'est pas encore prise, selon le Premier ministre qui était l'invité du journal de 20 heures de France 2, dimanche 25 août. Les Français "veulent un équilibre, que tout le monde participe au financement de nos retraites, c'est-à-dire les actifs du public comme du privé, les retraités mais aussi les entreprises", a ajouté Jean-Marc Ayrault.

Le Premier ministre ne veut pas non plus toucher à l'âge légal de départ à la retraite : "Il n'en n'est pas question parce c'est pénaliser toute une génération, tous ceux qui ont prévu de partir à la retraite dans les années qui viennent". Jean-Marc Ayrault parle d'un contrat avec les Français sur ce thème : "Ils se sentiraient trahis, ce serait une atteinte à un contrat qui a été passé avec eux." "Je crois que c'est un vrai choix de société", a ajouté le chef du gouvernement.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault lors de son discours à l'université d'été du PS à La Rochelle (Charente), le 25 août 2013.
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault lors de son discours à l'université d'été du PS à La Rochelle (Charente), le 25 août 2013. (XAVIER LEOTY / AFP)