Pour Valérie Pécresse, c'est François Fillon. L'ancienne ministre du Budget a défendu dimanche 1er juillet la candidature de l'ex Premier ministre à la présidence de l'UMP. Selon elle, l'ancien il défend une ligne politique centrale à l'UMP : "le gaullisme social réformateur". Elle estime qu'il est "le mieux à même de nous amener à la victoire en 2014 et en 2017".

"Je crois qu'il peut réconcilier la France du oui et la France du non. Je crois qu'il peut réconcilier la France des terroirs avec la France des villes", a-t-elle ajouté. "Par son parcours, il incarne la richesse et la diversité de la vie politique française."

Valérie Pecresse, le 9 mai 2012 à Paris.
Valérie Pecresse, le 9 mai 2012 à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)