A défaut d'université d'été à l'UMP, faute de moyens, les jeunes pousses du parti ont pu se rattraper, samedi 31 août, lors du campus d'été des Jeunes populaires, à Puteaux (Hauts-de-Seine). Malgré un budget serré, des ateliers de formation et de réflexion étaient organisés, portant notamment sur la prise de parole en public et l'avenir du parti politique. Objectif reconquête pour les "Jeunes pop'", qui se disent tournés vers les municipales de 2014 plutôt que la présidentielle de 2017.

Accueilli par une Marseillaise, le président de l'UMP, Jean-François Copé, est venu les saluer, sans parvenir à leur faire oublier Nicolas Sarkozy. "C'est, pour moi, la seule personnalité, aujourd'hui, assez qualifiée à l'UMP pour pouvoir concourir à une nouvelle présidentielle", a affirmé Clément Forestier, au micro de France 3.

Jean-François Copé salue de jeunes militants de l'UMP, lors du campus d'été des Jeunes populaires, le 31 août 2013, à Puteaux (Hauts-de-Seine).
Jean-François Copé salue de jeunes militants de l'UMP, lors du campus d'été des Jeunes populaires, le 31 août 2013, à Puteaux (Hauts-de-Seine). (FRANCOIS GUILLOT / AFP)