C'était une promesse de campagne de François Hollande. Le gouvernement a décidé d'un coup de pouce au smic de 0,6%, le premier depuis 2006, le salaire minimum progressant au total de 2%, dont 1,4% au titre de l'inflation. L'annonce a été faite par le ministre du Travail, Michel Sapin, mardi 26 juin.

La hausse s'appliquera dès juillet. Les quelque 2,7 millions de smicards - un salarié sur dix - recevront chacun près de 22 euros net de plus par mois pour 35 heures de travail hebdomadaires. Ce coup de pouce est deux fois plus élevé que le dernier accordé (0,3% hors inflation en juillet 2006). Il faut remonter à 1997 pour retrouver un coup de pouce supérieur (2,26% hors inflation).

Le ministre du Travail Michel Sapin à Matignon (Paris), le 5 juin 2012.
Le ministre du Travail Michel Sapin à Matignon (Paris), le 5 juin 2012. (BERTRAND GUAY / AFP)