Avec la réélection de Christian Jacob, mercredi, à la présidence du groupe UMP à l'Assemblée face à Xavier Bertrand, Jean-François Copé a remporté la première manche du match qui se joue avec François Fillon pour la présidence du parti. La deuxième manche a débuté jeudi 21 juin. 

Dans une interview au Figaro, l'ex-ministre du Budget Valérie Pécresse a déclaré qu'elle soutiendrait François Fillon lorsqu'il briguera la direction de l'UMP à l'automne, face à son actuel patron Jean-François Copé, mais aussi pour la présidentielle de 2017. Des propos que Xavier Bertrand et Bruno Le Maire ont désapprouvés en des termes à peine voilés, estimant qu'après les défaites à la présidentielle et aux législatives, le moment n'était pas venu de prendre position pour la présidentielle de 2017.

Valérie Pécresse, députée UMP des Yvelines, le 7 mai 2012 à Paris.
Valérie Pécresse, députée UMP des Yvelines, le 7 mai 2012 à Paris. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)