Il "était temps" que l'Union européenne s'occupe de défense, a assuré, jeudi 19 décembre, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, au moment où s'ouvre à Bruxelles un sommet de l'UE sur cette problématique.

Sur Europe 1, le ministre de la Défense s'est exclamé : "C'est d'ailleurs assez invraisemblable que depuis cinq ans, les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE n'aient pas abordé les questions de défense." Il a affirmé attendre "des progrès concrets" de ce sommet sur, par exemple, la sécurité des approvisionnements maritimes ou la "sécurisation des frontières" au Sahel.

"L'Europe de la défense se fera de manière pragmatique et non pas de manière théorique", a-t-il assuré. Pour le ministre, l'Europe de la défense est devenue "essentielle en ce moment" pour trois raisons : les Etats-Unis ont tendance à se détourner de l'Europe pour regarder vers le Pacifique ; les crises et les menaces pour l'Europe perdurent, à l'image de ce qui se passe en Afrique ; enfin, c'est la crise, donc "les budgets des Défenses sont contraints".

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, lors d'une visite du 93e régiment d'artillerie de montagne, à Varces (Isère), le 3 décembre 2013.
Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, lors d'une visite du 93e régiment d'artillerie de montagne, à Varces (Isère), le 3 décembre 2013. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)