Jean-François Copé ne l'a pas annoncé. Il a refusé d'indiquer dimanche 1er juillet sur France 2 s'il comptait briguer la tête de l'UMP à l'automne prochain. Pourquoi ? "Aujourd'hui c'est très prématuré", répond-il. Plus tôt, sur RTL, il avait indiqué qu'il en dirait plus "à la fin de l'été".

Pour justifier cette attente, le député de Seine-et-Marne s'est positionné au-dessus de la mêlée. "Je dirige aujourd'hui l'UMP. Mon rôle, il est de rassembler, d'être le chef de famille". Sa priorité est, dit-il, de donner une ligne directrice à l'opposition et d'alerter le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

Jean-François Copé, à Paris, le 17 juin 2012.
Jean-François Copé, à Paris, le 17 juin 2012. (BERTRAND GUAY / AFP)