VIDEO. Hollande : le maire FN de Villers-Cotterêts "devrait s'honorer" de célébrer l'abolition de l'esclavage

Le chef de l'Etat a critiqué le refus de l'édile d'extrême droite récemment élu d'organiser des célébrations comme cela se faisait depuis 2007 dans la ville.

Voir la vidéo
POOL
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

François Hollande a jugé, samedi 10 mai, que le maire FN de Villers-Cotterêts (Aisne), qui a refusé de commémorer l'abolition de l'esclavage, "devrait s'honorer" de commémorer cette Journée et "d'être dans une manifestation pour célébrer un des citoyens les plus illustres de cette ville", le Général Dumas, père de l'écrivain Alexandre Dumas

Commémoration à Villers-Cotterêts, sans son maire FN

"Je ne veux pas rentrer dans cette polémique", a ajouté le président de la République, car, a-t-il expliqué, "ce serait donner une publicité à ceux qui ne méritent pas d'en avoir". Le chef de l'Etat a fait cette déclaration dans une brève interview à Public Sénat et France Ô, à l'issue de la cérémonie officielle de commémoration de l'abolition de l'esclavage à Paris.

Alors que la commune organisait depuis 2007 des cérémonies chaque 10 mai, jour de commémoration de l'abolition de l'esclavage, le nouveau maire FN, Franck Briffaut, a annoncé qu'il ne ferait rien cette année, dénonçant "une auto-culpabilisation permanente"Environ 300 personnes ont cependant participé aux commémorations, en protestant contre le refus du maire. François Hollande a tenu à souligner la présence à ces célébrations de la ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin.

François Hollande, le 10 mai 2014 à Paris, lors de la cérémonie officielle de commémoration de l'abolition de l'esclavage.
François Hollande, le 10 mai 2014 à Paris, lors de la cérémonie officielle de commémoration de l'abolition de l'esclavage. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)