VIDEO. Grève des fonctionnaires : "Il n'y aura pas une grosse augmentation du point d'indice", déclare Marylise Lebranchu

La ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique était l'invitée de France 2 mardi 26 janvier.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Elle ne leur promet rien, mais elle va essayer de faire un geste. Invitée mardi 26 janvier sur France 2, la ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, a répondu aux revendications des fonctionnaires, en grève ce mardi.

"Je l'ai toujours dit, il n'y aura pas une grosse augmentation du point d'indice [qui permet de calculer les salaires des fonctionnaires] parce que nous sommes encore dans une situation difficile, avec le chômage et la création de postes dans l'armée et la police", a déclaré la ministre.

"Je souhaiterais une augmentation symbolique"

Une augmentation symbolique reste cependant possible. "Je souhaiterais une augmentation symbolique du point d'indice. Pourquoi ? Le fait qu'il y ait eu zéro augmentation à la proportionnelle depuis 2010, et qu'il ait rendu 7 milliards au pays, c'est vrai que c'est un peu long, reconnaît-elle. Mais il faut regarder les chiffres de la croissance et les recettes de l'Etat."

Le point d'indice, qui sert de base au calcul du salaire des fonctionnaires, est gelé depuis 2010. La CGT, FO et Solidaires ont appelé à la grève ce mardi pour demander qu'il soit augmenté. Interrogée sur ce mouvement, Marylise Lebranchu a assuré que "le simple fait qu'il y ait appel à la grève interpelle la ministre de la Fonction publique et de la Décentralisation". Les revendications qui sont derrière cet appel, "je les entends", a-t-elle souligné.

La ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, le 2 décembre 2015 à l'Assemblée nationale.
La ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, le 2 décembre 2015 à l'Assemblée nationale. (MARTIN BUREAU / AFP)