VIDEO. Béziers : Robert Ménard interdit d'étendre du linge aux fenêtres

Le nouveau maire veut "embellir" sa ville en punissant de 35 euros toute personne qui étendra du linge à sa fenêtre de 6 heures à 22 heures, dans le centre-ville historique.

Voir la vidéo
VERONIQUE GAGLIONE, SYLVAIN DAUBA / FRANCE 2
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La mairie de Béziers, dirigée par Robert Ménard, soutenu par le Front national, a annoncé mardi 20 mai avoir décidé d'interdire, dans le centre-ville historique, d'étendre le linge aux balcons et fenêtres des immeubles visibles depuis les voies publiques, sauf entre 22 heures et 6 heures, comme l'explique France 3 Languedoc-Roussillon. L'arrêté prévoit également une interdiction "de battre les tapis par les fenêtres après 10 heures du matin". Objectif : rendre la ville "plus belle", selon Robert Ménard.

Une amende de 35 euros pour les contrevenants

Selon la mairie, les personnes qui seront prises "en infraction avec les dispositions de l'arrêté seront passibles d'une amende", dont le montant devrait être de 35 euros. Sur place, cette mesure est diversement appréciée par les Biterrois. Certains y sont opposés, défendant une habitude locale. D'autres sont pour et estiment que la mesure pourrait favoriser le tourisme. La ville de Béziers n'est d'ailleurs pas la seule dans ce cas : d'autres villes du Sud ont également pris, depuis plusieurs années, des arrêtés municipaux en ce sens dans leur centre-ville.

Fin avril, la mairie de Béziers avait déjà annoncé une première mesure forte : un couvre-feu entre 23 heures et 6 heures pour les mineurs de moins de 13 ans dans l'hyper-centre et dans le quartier populaire de la Devèze. Le maire s'était également attaqué aux incivilités en instaurant une verbalisation de 35 euros, à compter du 1er mai, pour les déjections canines. Et il avait lancé, à partir de la même date, la chasse au stationnement illicite.

Le maire de Béziers (Hérault) Robert Ménard, soutenu par le FN, le 23 mars 2014.
Le maire de Béziers (Hérault) Robert Ménard, soutenu par le FN, le 23 mars 2014. ( MAXPPP)